Le plus grand exportateur de pétrole au monde va construire une ville sans voitures

L’Arabie Saoudite vient de soumettre ses plans de construction en vue de bâtir …  une ville sans émissions. La construction du projet, baptisé ‘The Line’,  sera amorcée au cours du premier trimestre de cette année.

L’Arabie Saoudite va injecter 500 milliards de dollars dans le projet NEOM, la construction d’une ville sans émissions. La ville, sans routes, sans voitures et sans émissions de carbone, sera dénommée ‘The Line’. Le projet peut sembler surprenant, mais il avait déjà été annoncé le 24 octobre 2017 par le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane, lors du Future Investment Initiative, à Riyad.

The Line

Invité sur un plateau, le prince héritier a dévoilé plus de détails sur le projet. La ville sera construite le long de la côte de la mer Rouge et aura une longueur d’environ 170 kilomètres, en ligne droite. Le but est d’y loger un million de personnes.

Les habitants auront accès à des écoles, des centres de santé et des espaces verts. En outre, grâce aux transports publics, ils pourront se déplacer facilement dans la ville, car les déplacements ne devraient pas prendre plus de 20 minutes. 

Le communiqué de presse rapporte que l’intelligence artificielle y jouera un rôle décisif: ‘La ville fonctionnera à 100% à l’énergie verte et offrira ainsi aux habitants un environnement plus sain et plus durable’ pouvait-on lire. 

Le projet de construction débutera au premier trimestre 2021

La construction de la ville commencera au cours des trois premiers mois de cette année. Le projet est financé par des capitaux en provenance du Fonds d’État saoudien (FEP),  le principal instrument sur base duquel le royaume souhaite diversifier davantage son économie. Par cette démarche, le pays entend  ainsi être moins dépendant du pétrole.

Le projet devrait aussi créer quelque 380.000 emplois et ajouter 48 milliards de dollars au PIB de l’Arabie saoudite d’ici 2030.