Le moratoire sur les crédits pourrait perdurer en 2021

PME ou particulier en difficulté, une bonne nouvelle s’annonce. Le moratoire sur les crédits, en place jusque fin décembre, pourrait être prolongé en 2021. Mais la Belgique doit encore face à deux obstacles: un état plus précis de la santé économique du pays et un feu vert européen.

Pour l’heure, il vous est possible de geler vos crédits jusqu’au 31 décembre 2020. Un ballon d’oxygène déployé par les banques en réponse à une demande du gouvernement fédéral.

Mais le problème, c’est qu’on sait que les dégâts économiques ne s’arrêteront pas subitement le 1er janvier 2021, malgré la réouverture des commerces non essentiels. De nombreux indépendants et commerçants sont encore très inquiets.

Une nouvelle réunion entre banques et autorités a mené ‘à un consensus’ rapporte Le Soir. Le moratoire devrait être prolongé jusque mars prochain. Les modalités n’ont pas contre pas encore été fixées. Le problème, selon le secteur bancaire, c’est que les aides d’Etat mises en place pour le moment masquent la réalité économique du pays. Il n’est pas évident d’avoir un aperçu précis de la santé économique des ménages et entreprises.

Feu vert européen

La Belgique devra en outre attendre le feu vert de l’Autorité bancaire européenne (ABE). Une réponse pourrait intervenir ce mercredi. L’enjeu est énorme: début octobre, les banques belges avaient accordé plus de 120.000 reports pour des crédits hypothécaires, soit quelque 12,6 milliards d’euros sur les 250.000 d’emprunts hypothécaires en cours. Pour les entreprises et institutions, ce montant correspond même à 24,2 milliards d’euros.

L’Europe et la Febelfin ne peuvent prendre le risque de faire effondrer le système. Notamment en évitant la qualification du crédit comme étant à risque. Car de ce fait, les banques devront détenir des réserves plus importantes.