Le monde compte seulement 22 démocraties ‘à part entière’, et la Belgique n’y figure pas

The Economist

L’hebdomadaire libéral The Economist publie chaque année son Index de la démocratie qui évalue les libertés politiques dans 150 pays. Le magazine s’intéresse à 5 indicateurs: le processus électoral, le fonctionnement du gouvernement, les libertés civiles, la participation politique et la culture politique.

Une fois de plus, il apparaît que le statut de ‘full democracy‘ (‘démocratie à part entière’) reste réservé à une petite minorité de 22 pays sur 160. Le score global atteint 5,44 points sur un total de 10 l’année dernière. Mauvaise nouvelle, car c’est le score le plus bas depuis la création de l’indice il y a 13 ans…

Voici les résultats les plus frappants de l’étude :

  • Il y a de moins en moins de démocraties, même si cela s’est stabilisé en 2018… Une accalmie qui fut de courte durée.
  • 22 pays sont catalogués comme ‘démocraties à part entière’, dont 15 d’Europe occidentale. Le Canada, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, le Chili, le Costa Rica, l’île Maurice et l’Uruguay partagent également ce statut. Au total, ces pays abritent à peine 430 millions de personnes.
  • Avec un score de 7,64, la Belgique est également une ‘démocratie défectueuse’, tout comme les États-Unis et le Japon.
  • Plus d’un tiers de la population mondiale vit sous un régime autoritaire.
  • La Chine perd 23 places par rapport à l’année dernière et tombe à la 153ème position sur 160. La raison: la discrimination à l’encontre des minorités (Ouïgours) et la surveillance massive croissante des civils. L’Inde – souvent considérée comme la plus grande démocratie du monde – se voit également accorder le statut de ‘démocratie défectueuse’ en raison de la discrimination à l’égard des minorités.
  • Suite au meurtre d’une journaliste d’investigation et à l’implication présumée d’un certain nombre de personnalités politiques, Malte a perdu son statut de ‘démocratie à part entière’ pour la première fois en 13 ans.
  • Le Chili, la France et le Portugal peuvent à nouveau s’appeler ‘démocraties à part entière’ en 2019, après avoir été précédemment classés comme ‘démocraties défectueuses’.

Lire aussi: