« Le minage de Bitcoin est l’un des secteurs les plus durables de la planète »

Une tendance verte qui se confirme dans le monde des cryptomonnaies ? Fort des résultats de son enquête trimestrielle, le Bitcoin Mining Council épingle des « améliorations spectaculaires » et insiste sur l’exemplarité de cette industrie émergente avec un mix de 66% d’énergies renouvelables.

Greenwashing, propagande, désinformation ? Le Bitcoin Mining Council (BMC), qui se définit comme un « forum ouvert et volontaire » réunissant des acteurs industriels de l’écosystème crypto, vient de publier les nouvelles données de son enquête sectorielle couvrant les trois derniers mois d’activités de 2021.

Alors oui, il s’agit clairement d’un lobby, où se retrouvent parmi les membres pour ne citer qu’eux le géant québécois du minage Bitfarms, son voisin torontois Hut8, leur homologue californien Marathon Digital… Mais l’analyse du BMC doit-elle être rejetée par défaut ?

Oui, ils ont tout intérêt à ce que Bitcoin soit perçu positivement. Mais le débat de société autour de caractère énergivore manque d’éléments objectivables et les argumentaires, même les plus sérieux et documentés, s’articulent autour d’estimations et d’hypothèses.

On peut émettre un doute raisonnable sur leurs intentions, ce qui n’infirme pas le fait que ces intervenants de l’écosystème crypto disposent de paramètres et de données « pratiques » dignes d’intérêt.

Du renouvelable, très majoritairement

Les participants à l’enquête du BMC représentent près de la moitié du réseau Bitcoin mondial (46%) et offrent un instantané du minage de la cryptomonnaie originelle au 31 décembre dernier. Leurs données portent sur trois métriques que sont la consommation d’électricité, l’efficacité technologique et mix énergétique durable.

Mention notable, selon sa définition du durable, le forum du mining exclut les crédits d’énergie renouvelable des données collectées. Cela porte ainsi le mix à 66,1% d’énergies renouvelables.

« On estime que le mix électrique durable de l’industrie mondiale du minage a atteint environ 58,5 % au cours du quatrième trimestre 2021, en hausse de 1 % par rapport au troisième trimestre 2021, ce qui en fait l’une des industries les plus durables au monde », indique le Bitcoin Mining Council.

D’un trimestre à l’autre, l’efficacité technologique de Bitcoin a encore augmenté (+9% à 19,3 petahash par MW) en raison notamment des progrès de la technologie des semi-conducteurs, de l’expansion rapide du minage en Amérique du Nord suite à l’exode chinois.

Test de durabilité

Malgré l’effondrement du hashrate (~la puissance de calcul du réseau) dans des pays aussi significatifs en termes d’hébergement de mineurs que la Chine, le Kazakhstan et autres, le fonctionnement de Bitcoin a rendu mécaniquement les activités de minage plus rentables pour les mineurs installés ailleurs.

 « Le taux de hachage des membres participants au BMC a augmenté de 77 % du troisième au quatrième trimestre 2021 », a encore chiffré Darin Feinstein, co-fondateur de Core Scientific, entreprise texane spécialisée en infrastructures blockchain neutres en carbone, et du Bitcoin Mining Council. Il plaide ainsi pour la valeur des données du BMC qui, selon lui, reflètent « la réalité » sur la façon durable dont les mineurs de Bitcoin opèrent.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20