Le « meilleur job d’Amérique » paie jusqu’à 125.000 dollars, et a un potentiel de 10.000 emplois

Le marché de l’emploi américain est sous pression, un phénomène connu sous le nom de « The Great Resignation« . Des millions d’Américains quittent leur job en vue d’une meilleure situation. Dans un contexte de taux d’emploi important, les travailleurs sur le marché du travail possèdent un pouvoir de négociation très important. Les employeurs sont prêts à payer des fortunes pour trouver la perle rare.

Trouver un équilibre entre vie professionnelle et vie privée, le facteur numéro 1 de la nouvelle génération qui entre sur le marché du travail. Dans ce contexte, l’indice Glassdoor a pointé « les développeurs Java » au rang numéro 1 des « meilleurs emplois d’Amérique, observe MarketWatch.

Ces employés travailleurs généralement pour des startups axées sur la création d’application. Ils revendiquent une fourchette de salaire comprise entre 69.000 et 125.000 dollars annuels, le salaire médian étant de 93.000 dollars. 10.000 emplois seraient à pourvoir outre-Atlantique.

Au rang numéro 2, on retrouve les data scientists, avec un salaire médian de 113.736 dollars. Ils sont suivis par les chefs de produit (121.107 $), les architectes d’entreprise (131.361 $) et les ingénieurs développement (110.003 $). Ensemble, il s’agit d’un potentiel de 45.000 emplois. Tous ces postes d’informaticien sont très demandés, en particulier dans les entreprises de la Silicon Valley.

Pour établir sa liste, Glassdoor se base sur trois facteurs de manière égale : le potentiel de revenu (salaire de base annuel médian), le taux de satisfaction globale au travail et le nombre d’offres d’emploi.

The Great Resignation

Les États-Unis ont toujours eu un taux d’emploi bien plus important qu’en Europe. Mais depuis la pandémie, de nombreux travailleurs se sont retirés du marché de l’emploi, profitant du contexte pour se réorienter et pour trouver un meilleur équilibre de vie.

C’est ce qu’on appelle la Grande Démission. Pour s’en rendre compte, il suffit de jeter un oeil sur les chiffres du mois de novembre 2021. 4,5 millions de personnes ont quitté leur emploi, soit 370.000 de plus qu’en octobre, qui établissait déjà un record.

Dans le même temps, les offres d’emploi ont chuté de 529.000 le dernier jour de novembre pour atteindre 10,6 millions, a annoncé cette semaine le département du Travail américain. Mais, les offres devraient regrimper à 11 millions en janvier. Les employeurs ont beaucoup de mal à trouver la perle rare et sont prêts à payer des sommes colossales. Le secteur des services essentiels est le plus concerné. Un exemple emblématique est certainement les éboueurs de New York qui pour certains ont gagné 300.000 dollars l’année dernière, il est vrai, en multipliant les heures.

Il s’agit d’un fameux paradoxe: il y a une pénurie de main-d’œuvre alors que de nombreuses personnes sont dans l’attente d’un avenir meilleur. L’offre ne rencontre tout simplement pas la demande. Ces postes ne nécessitant généralement qu’un baccalauréat, les employeurs font un appel du pied.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20