Le jeu en ligne est la cause de près de 5% des divorces

La pornographie en ligne, les liaisonsamoureuses virtuelles et les addictions numériques aux jeux dehasard ont déjà été considérées antérieurement comme descauses de séparations et de divorces. Le jeu en ligne peut êtredésormais ajouté à cette liste, indique des chiffres del’entreprise Divorce  Online qui propose de l’assistance et desconsultations en cas de divorce. Depuis le début de cette année,l’entreprise a reçu 4.665 dossiers de divorce.

Pour 200 demandes, les consultants ontcité le populaire jeu en ligne Fortnite comme cause de divorce.

« Depuis peu, dans les demandesd’aide,  il a fallu enregistrer une augmentation claire deréférences à Fortnite », disent les porte-paroles de DivorceOnline. « Il a été calculé que dans 5% des cas de divorces,l’un des conjoints se plaint du fait que l’autre consacre un tempsinacceptable à Fortnite. »

Une entreprise commerciale mondiale

Fortnite a été lancé l’an passé etcompte 125 millions de joueurs. Par mois, 40 millions de joueurss’adonnent à ce jeu. Pour son concepteur Epic Games, le jeu a déjàrapporté plus d’un milliard de dollars.

« Les addictions aux drogues, àl’alcool et aux jeux de hasard étaient jusqu’à présent considéréescomme des causes importantes de séparations, mais la percée de larévolution numérique a donné naissance à de nouvellesaddictions », explique Divorce Online.

Même l’Organisation Mondiale de laSanté a considéré en juin de cette année, l’addiction aux jeux enligne comme un problème de santé mentale, en faisant état à cepropos d’une perte de contrôle du joueur sur son comportementpersonnel. Il faut ajouter que les victimes donnent parfois pendantdes mois une priorité au jeu par rapport aux autres activités.

« De cette manière, l’intérêtpour les activités quotidiennes menace de disparaître », a misen garde l’OMS. « En outre, la tendance à jouer de plus en plussemble augmenter, malgré les conséquences professionnellesnégatives, notamment des effets néfastes sur les relationsprofessionnelles et la carrière. »

Intérêt

Selon un certain ombre d’études, untiers des joueurs de Fortnite consacrerait de 6 à 10 heures parsemaine au jeu. Cependant, 38% des personnes interrogées fontmention de plus de 11 heures par semaine.

Une étude récente de la Brigham YouthUniversity a montré que dans le cas de 72% des couples dont unpartenaire s’adonne au jeu en ligne, des plaintes s’expriment surl’influence négative de cette situation sur la relation. Fortnite aaussi été mis en cause dans le cas de fatigue extrême chez desétudiants et d’agressivité chez des enfants.

Le journal britannique The Independentfait remarquer cependant qu’il est injuste de rejeter la faute detous ces problèmes sur Fortnite. D’autres jeux mènent à uneaddiction et Fortnite est visé pour le moment parce que ce jeu estau centre de l’actualité.