Le géant Alibaba entre à la Bourse de Hong Kong

Alibaba a annoncé la fixation du prix de ses actions pour sa prochaine cotation à la Bourse de Hong Kong, où il pourrait lever plus de 12 milliards de d’euros.
(EPA)

Alibaba a annoncé la fixation du prix de ses actions pour sa prochaine cotation à la Bourse de Hong Kong, où il pourrait lever plus de 12 milliards de d’euros.

Alors que l’escalade de la violence ne s’arrête plus à Hong Kong, où une première victime mortelle a été recensée, Alibaba ne semble pas y perdre espoir. Au contraire, l’entreprise veut y trouver un “nouveau départ”, comme l’a annoncé son fondateur milliardaire Jack Ma. Il espère y lever plus de 12 milliards d’euros. Le géant chinois du commerce électronique croit aux investisseurs hongkongais, de quoi rassurer dans cette période de chaos. 

Alibaba prévoit ainsi de ”stimuler la croissance et l’engagement des utilisateurs, donner aux entreprises les moyens de faciliter la transformation numérique et continuer à innover et à investir sur le long terme ».

La plus grande levée de fonds de 2019

Son inscription à la cote de Hong Kong est d’autant plus spectaculaire qu’il s’agit de la plus importante collecte de fonds de l’année, devant Uber qui a recueilli 7,2 milliards d’euros en mai dernier. Espérons pour Alibaba qu’il connaisse un meilleur sort que l’entreprise de transport, qui peine toujours à être rentable

Mais on ne s’inquiète pas trop pour le géant chinois. Le groupe investit toujours plus dans des domaines allant de la livraison d’aliments à ses activités de cloud computing en pleine croissance, qui sont considérées comme un élément crucial de son avenir. Tout comme sa levée de fonds à Hong Kong. « Lorsque le Groupe Alibaba est devenu public en 2014, nous avons raté Hong Kong avec regret. C’est l’un des centres financiers les plus importants du monde », a déclaré Daniel Zhang, PDG et président d’Alibaba, comme le rapporte CNBC.

« L’avenir de Hong Kong prometteur »

L’entreprise avait en effet choisi New York comme principal lieu de cotation, qui le restera d’ailleurs. Mais elle a désormais foi en Hong Kong et veut participer activement à son futur.

“Au cours des dernières années, le marché des capitaux de Hong Kong a fait l’objet de nombreuses réformes encourageantes”, affirme Daniel Zhang. “En cette période de changements continus, nous continuons de croire que l’avenir de Hong Kong demeure prometteur.” Une stratégie aussi pour se rapprocher de Pékin, tout le monde est content…