Le FBI recommande de vous méfier de votre smart TV

ISOPIX

Le FBI met en garde contre les collectes de données et espionnage via les caméras et les micros.

Même le FBI a succombé à la frénésie du Black Friday. L’agence américaine a en effet profité de l’événement pour mettre publiquement en garde contre les smart TV, les téléviseurs connectés à internet.

Le FBI souligne deux risques principaux liés à ces téléviseurs nouvelle génération. Le premier concerne l’espionnage. Les constructeurs peuvent en effet scanner vos habitudes de consommation et établir un profil à revendre aux annonceurs pour les publicités ciblées.

Espionnage mal intentionné

Au-delà de cette question liée aux données personnelles, l’agence américaine met surtout en garde contre les hackers. Ce second avertissement concerne les micros et les caméras présents sur les téléviseurs. Le risque existe que des hackers mal intentionnés s’emparent des sons et des images collectés, même lorsque votre téléviseur est éteint. Rien de neuf en quelque sorte puisqu’il s’agit ici d’un message similaire à celui déjà asséné à l’encontre les ordinateurs portables et de leur webcam.

‘Outre le risque que votre fabricant de télévision et les développeurs d’applications vous écoutent et vous regardent, la télévision peut également être une passerelle pour que les pirates pénètrent dans votre maison. Un cyberacteur malveillant peut ne pas être en mesure d’accéder directement à votre ordinateur verrouillé, mais il est possible que votre téléviseur non sécurisé lui permette d’accéder facilement à la porte dérobée via votre routeur’, avertit le FBI.

À l’heure actuelle, il ne semblerait qu’aucun téléviseur n’ait été touché par une telle intrusion. L’agence américaine invite toutefois les utilisateurs à la prudence et à vérifier les paramètres de leur appareil.