Le coronavirus profite aux sociétés de jeux vidéo, et pas seulement à Nintendo

Des gamers testent des jeux vidéo au Gamescom 2019 à Cologne, en Allemagne
Photo by Magnus on Unsplash

Les entreprises japonaises du jeu vidéo ont annoncé la semaine dernière leurs résultats pour le dernier trimestre. ‘La tendance du restez-chez-soi’ a bien dopé les ventes des principales sociétés de jeux. Nintendo n’est pas le seul à profiter de la crise.

Le succès de la console Switch et la sortie du célèbre jeu Animal Crossing ont permis à Nintendo de multiplier par 5 ses bénéfices trimestriels. Ces résultats n’ont surpris aucun investisseur. Les actions de la société n’ont d’ailleurs jamais été aussi hautes.

Sony connaît aussi un début d’année très lucratif. Les bénéfices engendrés entre mars et juin étaient bien plus hauts que les estimations faites par la boîte. Bien que la sortie de la PlayStation 5 soit annoncée pour la fin de l’année, les ventes de la 4e génération de la console de Sony continuent de grimper. Les ventes des jeux dématérialisés ont aussi grimpé de 121%. La croissance inespérée de 2% par rapport à l’année dernière a rassuré les investisseurs. Le cours de la bourse de la société n’avait plus atteint un tel niveau depuis 2001.

Mais les autres sociétés qui produisent des jeux vidéo ont aussi bénéficié des confinements imposés partout dans le monde. Square Enix, connu pour les séries Final Fantasy, Dragon Quest ou encore Kingdom Hearts, a vu la valeur de ses actions grimper de 60% par rapport à mars. La société n’a pourtant pas sorti de jeux depuis 2015. Le très attendu Marvel’s Avengers devrait toutefois sortir en septembre.

Les sociétés Capcom (Resident Evil) et Nexon (Counter-Strike) ont quant à elles doublé la valeur de leur action en seulement 3 mois. Aucun jeu n’est pourtant sorti récemment. Leur succès actuel semble s’expliquer par un retour aux classiques de la part des amateurs de jeux vidéo. Pendant le confinement, nombreux sont ceux qui ont profité de l’obligation de rester à la maison pour (re)commencer des jeux très populaires il y a encore quelques années.