Le CEO de Proximus critiqué pour son diplôme… qu’il n’a pas obtenu

Est-ce que Guillaume Boutin a effectivement menti sur son CV? (Frederic Sierakowski / Isopix)

Le tout nouveau CEO de Proximus, Guillaume Boutin, suscite la controverse quelques semaines seulement après son entrée en fonction. Depuis 2017, le site web de Proximus montre qu’il a obtenu un diplôme très apprécié, mais cela ne semble en réalité pas être le cas.

Proximus s’est-il trompé dans sa communication? Ou bien Boutin a-t-il menti sur son CV qu’il a remis à Proximus lorsqu’il a rejoint le comité exécutif en 2017? Telle est la question qui se pose après l’audition de mardi en commission de la mobilité, au cours de laquelle le Français a été inscrit pour la première fois sur la liste par des députés au sujet de son nouveau poste.

Un Executive MBA

Depuis son arrivée chez Proximus en 2017, la société de télécommunications a toujours affirmé que Boutin était titulaire d’un Executive MBA (Master of Business Administration) de la prestigieuse école de commerce INSEAD. Ceci a également été mentionné dans le communiqué de presse suite à sa nomination en tant que CEO de Proximus. Cependant, lorsque Michael Freilich de la N-VA lui a posé la question lors de l’entretien parlementaire, Boutin a dû admettre qu’il n’a jamais obtenu de diplôme de l’INSEAD.

Le Français de 45 ans a prétendu qu’il s’agissait d’une fausse dénomination: ‘Il ne s’agissait pas d’un MBA, mais plutôt d’un programme de formation pour les cadres’, a-t-il dit. Freilich exige que le CV de Boutin soit soumis aux membres du comité.

‘La page web contenait en effet une erreur et elle a été corrigée’, a réagi officiellement Proximus.