L’Autorité de la concurrence ouvre une enquête sur l’alliance des quatre grandes banques autour des distributeurs de billets

L’Auditorat de l’Autorité belge de la concurrence (ABC) confirme l’ouverture d’une enquête sur le projet dit Batopin, un réseau commun de distributeurs automatiques de billets Bancontact que les quatre grandes banques Belfius, BNP Paribas Fortis, ING et KBC veulent mettre en place.

Pourquoi est-ce important ?

Une étude montre que les Belges sont agacés par la diminution du nombre de distributeurs automatiques dans les rues. La crainte est que la coopération entre les quatre grandes banques ne conduise à un nouveau déclin.

L’essentiel : l’ambition des quatre grandes banques, par l’intermédiaire de leur société commune Batopin, est d’offrir à 95 % de la population « un guichet automatique bancaire neutre » dans un rayon de cinq kilomètres. « Moins de guichets automatiques, mais plus de portée grâce à une meilleure distribution », peut-on lire. Mais les critiques disent qu’il s’agit d’une réduction déguisée du nombre total de distributeurs. L’organisme de surveillance des ententes et des abus de position dominante (BMA) confirme maintenant ce que le ministre de l’économie Pierre-Yves Dermagne (PS) avait précédemment révélé : il y aura une enquête.

Les détails :

  • L’enquête de la BMA a un double objectif : examiner si – et dans quelle mesure – le projet Batopin (Belgian ATM Optimisation Initiative) « affecte la qualité des services de distribution d’argent et de dépôt » et voir s’il existe un accord « anticoncurrentiel ».
  • L’enquête n’en est encore qu’à ses débuts. « L’ouverture d’une enquête ne signifie pas que les entreprises concernées sont coupables de comportement anticoncurrentiel », souligne la BMA.
  • La durée del’enquête dépendra, entre autres, de la complexité du dossier et de la coopération des entreprises concernées.

Le contexte général : Deux études ont été publiées cette semaine sur les distributeurs automatiques de billets et l’importance que les Belges attachent à la disponibilité de l’argent liquide :

  • Selon l’organisation à but non lucratif Financité, le nombre de distributeurs automatiques de billets par million d’habitants est tombé à 489, contre une moyenne européenne de 807 par million d’habitants.
  • « Le fait que de nombreuses agences bancaires aient fermé dans notre pays ces dernières années et que de nombreux distributeurs automatiques de billets aient disparu conduit clairement à la frustration », écrit la Banque nationale suite à une étude de la Banque centrale européenne. « Nulle part ailleurs en Europe, le manque d’argent liquide ne fait l’objet d’autant de plaintes que dans notre pays, et le nombre de plaignants n’augmente pas aussi rapidement. »
  • Dans certaines municipalités, en revanche, le dernier distributeur automatique de billets a déjà disparu. Cette situation est gênante non seulement pour les consommateurs, mais aussi pour les commerçants qui veulent déposer leur argent sur leur compte.

MB

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20