L’Asie reste le principal pilier de croissance du marché mondial du cinéma

L’année dernière, lesecteur mondial du cinéma a enregistré un chiffre d’affaires de40,6 milliards de dollars, soit une hausse de 5% par rapport àl’année précédente. En 2017, l’Asie-Pacifique s’est positionnéecomme le marché en croissance le plus important.  

Ces chiffres sont issusd’un rapport de la Motion Picture Association of America (MPAA). Parcontre, les chiffres d’affaires aux États-Unis et au Canada ontdiminué de 2 % pour en arriver à 11,1 milliards de dollars.

Ce recul a pu cependantêtre compensé par les résultats du reste du monde où une haussede 7% a été enregistrée pour atteindre un chiffre d’affaires de29,5 milliards de dollars. L’Amérique du Nord représente dès lorsencore 27% du marché mondial du cinéma.

La Chine

Le chiffre d’affaires surle marché mondial du cinéma a augmenté ces 5 dernières années de18%. Aux États-Unis et au Canada, cette croissance s’est limitéepour la même période à 2%.

Pendant ce temps, danstoutes les autres régions du monde, une croissance continue a étéconstatée. En Europe, au Moyen-Orient et en Afrique (Emea), l’annéedernière, on a observé une hausse de 4% pour atteindre 10,1milliards de dollars. L’Amérique Latine a connu une croissance de22% pour atteindre un chiffre de 3,4 milliards de dollars. EnAsie-Pacifique, on a observé une hausse de 6% pour atteindre les 16milliards de dollars de revenus.

L’année dernière,l’Asie-Pacifique a été le marché en croissance le plus fort avecun augmentation de 44% pour le secteur du cinéma. La Chine est deloin le plus grand marché international. Les cinémas chinois ontenregistré en effet un chiffre de 7,9 milliards de dollars en 2017.Avec des rentrées de 2 milliards de dollars, le Japon a pris ladeuxième place.

Parallèlement, la Chinesemble combler le fossé qui la sépare du marché de l’Amérique duNord.

Divertissement numériqueà domicile

Le rapport fait apparaîtreen outre que l’année dernière, 1,24 milliard de tickets de cinémase sont vendus aux États-Unis. En moyenne, un consommateurnord-américain est allé l’année dernière 3,6 fois au cinéma.

Par conséquent, lafréquentation des cinémas est tombée dans cette région à sonplus bas niveau en 10 ans. Lors des deux années précédentes, onenregistrait encore une vente moyenne de 3,8 tickets. La fin de ladernière décennie avait connu un pic de 4,3 séances par an parhabitant.

Cependant, le cinémareste encore la forme la plus populaire de divertissement aux États-Unis. Les parcs à thème auraient accueilli l’année dernièretous ensemble 414 millions de visiteurs. Les grands événementssportifs ont attiré eux 133 millions de spectateurs.

Enfin, le marché dudivertissement numérique à domicile a connu en 2017 une hausse de5,2% aux États-Unis et a atteint un chiffre d’affaires de 20,49milliards de dollars. Sur le plan mondial, la croissance a été de11% pour atteindre un chiffre d’affaires de 47,8 milliards dedollars.