Le constructeur automobile Lancia renait de ses cendres et fait de la voiture électrique son unique crédo

La première voiture électrique signée Lancia verra le jour en 2024.

Pourquoi est-ce important ?

Malgré sa longue histoire, la marque automobile italienne Lancia, fondée en 1906, est quelque peu tombée en désuétude. Depuis 2014, son activité a en effet été mise en berne. Elle ne produit plus qu'un seul modèle, l’Ypsilon et a par la suite progressivement abandonné les marchés étrangers pour se concentrer sur l'Italie. Depuis 2021, Lancia fait partie du groupe Stellantis, suite à la fusion de sa maison-mère Fiat Chrysler Automobiles avec le groupe français PSA Peugeot-Citroën.

Dans l’actu : Lancia annonce son grand retour, avec un nouveau crédo: la voiture électrique.

  • Le constructeur prévoit de lancer trois véhicules électriques entre 2024 et 2028 ; une nouvelle Ypsilon, une mise à jour du modèle Delta, ainsi qu’un « nouveau produit phare » dont le nom n’est pas encore connu.
  • En parallèle, la marque a dévoilé son 8e nouveau logo. Une nouvelle image pour un nouveau crédo:  « il est le symbole de la nouvelle ère de Lancia et marque son entrée dans la mobilité électrique », indique Lancia dans son communiqué.

« Aujourd’hui, c’est le début de notre Renaissance qui émerveillera les fans de Lancia du monde entier. Lancia sera une fois de plus une marque désirable, respectée et fiable sur le marché premium européen. Aujourd’hui, c’est le début de la nouvelle Lancia ! »

Le détail : Lancia prévoit de ne vendre que des voitures électriques d’ici 2028.

  • Un défi qui n’en sera pas vraiment un puisque le constructeur ne commercialise plus qu’une seule voiture thermique, l’Ypsilon, depuis 2017 et sur un seul marché (l’Italie). La transition de son catalogue vers le tout électrique ne devrait donc pas être trop compliquée.
  • Concrètement, on n’en sait pas plus sur les futures voitures électriques du constructeur, bien qu’il soit question que « dans l’habitacle de la nouvelle Ypsilon, 50 % des surfaces tactiles seront écologiques ». La durabilité sera un axe central du renouveau de Lancia.

« L’objectif final est de faire de Lancia une marque crédible, respectée et désirable dans le segment premium en Europe. »

Et après ? Ce tournant vers le tout électrique de Lancia est très certainement la dernière tentative de Stellantis pour faire renaitre la marque. Mais est-ce que cela sera suffisant ? La question est délicate. Le constructeur devra faire ses preuves tant en Italie qu’à l’étranger s’il veut parvenir au sommet. Et la traversée s’annonce ardue, d’autant plus que la concurrence est rude sur le marché des voitures électriques.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20