L’accord de plusieurs milliards de dollars officiellement annulé : ARM ne sera finalement pas racheté par Nvidia

L’accord entre le fabricant de puces Nvidia et Softbank a été officiellement annulé. Le concepteur de puces ARM ne sera finalement pas racheté par Nvidia. Le rachat n’a pas reçu l’approbation des différents régulateurs. Le plan de Softbank est maintenant de rendre ARM public.

En septembre 2020, Nvidia et Softbank ont annoncé l’acquisition d’ARM. Le montant de la vente s’élevait à environ 40 milliards de dollars, la plus grosse transaction jamais réalisée dans le monde des puces. Cependant, les autorités de réglementation des États-Unis, de l’Union européenne et du Royaume-Uni ont formulé des exigences strictes à l’égard de l’accord, ce qui a poussé Nvidia à finalement se retirer lui-même.

Accès à des informations sensibles de la concurrence

La FTC américaine a même engagé une action en justice l’année dernière, car un rachat serait mauvais pour l’innovation et la concurrence. En outre, Nvidia aurait également eu accès à des informations sensibles provenant de concurrents, qui ont partagé des données avec ARM en échange d’un retour d’information et de services pour le développement et la maintenance de produits. La FTC a déclaré qu’en cas d’acquisition, ARM ne serait plus une partie neutre.

ARM est un important concepteur de puces pour des clients tels que Samsung et Apple. Ces entreprises utilisent ses conceptions sous licence pour produire des puces pour leurs propres produits. Plusieurs géants de la technologie, dont Microsoft et Qualcomm, se sont déjà prononcés contre cet accord, qui pourrait signifier que Nvidia aurait l’exclusivité des puces.

En Chine, le gouvernement a imposé des conditions strictes au rachat, dans le but de le bloquer. Le pays étant un grand marché pour ARM, Huawei a exhorté le gouvernement à imposer des exigences strictes.

ARM va faire son entrée à la bourse

Softbank conserve l’acompte de 1,25 milliard de dollars qu’elle a reçu de Nvidia. La société technologique du milliardaire japonais Masayoshi Son envisage désormais de faire entrer ARM à la bourse de Londres ou de New York. Le PDG Simon Segars sera remplacé par Rene Haas, selon le Financial Times. L’introduction en bourse devrait être achevée d’ici mars 2023. Au cours des quatre dernières années, Softbank a déjà investi 84 milliards de dollars dans des startups et est l’un des plus grands investisseurs dans le domaine des technologies.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20