La société sans cash s’éveille: deux banques chinoises abandonnent les billets et les pièces

Deux banques privées chinoises n’utiliseront plus de billets et de pièces de monnaie à partir de mars et avril. Entre-temps, plus de 261 millions de Chinois utilisent déjà le yuan numérique.

Quelques banques chinoises embrassent déjà la société sans cash que Pékin souhaite instaurer à partir de mars et avril. Une banque de la capitale Beijing (Zhongguancun Bank) et une autre de la province voisine de Liaoning (nord-est) (NewUp Bank) cesseront d’utiliser des billets et des pièces à partir d’avril et de mars respectivement. C’est un signal clair: la numérisation des finances chinoises s’accélère.

Ces derniers mois, de plus en plus de banques chinoises se sont orientées vers un système de paiement entièrement numérique. Le succès émergent des applications de paiement numérique, telles que WeChat Pay de Tencent et Alipay d’Alibaba, a été un signe avant-coureur évident de ce revirement.

Mais ce n’est pas seulement le secteur privé innovant de la Chine qui est le moteur de cette révolution numérique. Le gouvernement chinois travaille fiévreusement au déploiement du yuan numérique, ou e-CNY. Il s’agit de la monnaie numérique de la banque centrale chinoise (CBDC), qui est déjà utilisée par plus de 261 millions de personnes dans un portefeuille conçu par le gouvernement. La monnaie est en partie basée sur la technologie blockchain mais, contrairement aux crypto, elle est bien sûr entièrement centralisée.

Conserver l’argent liquide ou adopter le yuan numérique ?

Le Nouvel An chinois, qui a lieu cette année à partir du 1er février, constitue actuellement une nouvelle incitation importante pour les chefs d’entreprise chinois à adopter le yuan numérique. Récemment, Tencent a introduit la possibilité de payer avec le yuan numérique sur son application populaire WeChat Pay. Le géant chinois du commerce électronique JD.com prend également en charge les paiements avec l’e-CNY depuis un certain temps. Depuis la semaine dernière, la société de livraison de nourriture Meituan a également sauté dans le train en marche.

Toutefois, les petits commerçants ne savent toujours pas s’ils doivent adopter pleinement le yuan numérique ou conserver leur argent liquide le plus longtemps possible. Selon le journal hongkongais South China Morning Post, la banque centrale chinoise souhaite en effet que les propriétaires de petites entreprises utilisent les billets et les pièces le plus longtemps possible. Mais en attendant, l’e-CNY est imposé aux banques de manière assertive.

La NewUp Bank, qui agit principalement comme un prêteur local, estime que sa décision d’abandonner les liquidités est pleinement soutenue par la banque centrale.

La portée des banques privées chinoises reste limitée

Cependant, la décision des banques d’enterrer l’argent liquide ne s’arrête pas là. En Chine, les petites banques privées sont depuis des années sous la loupe du gouvernement, qui mène une campagne sans relâche contre le système bancaire parallèle.

Certaines petites banques espèrent, en adoptant rapidement le yuan numérique, être reconnues comme les premières « banques Internet ». Toutefois, jusqu’à présent, elles n’ont pas encore obtenu de marge de manœuvre de Pékin. Le South China Morning Post note que seules quatre banques privées ont été autorisées jusqu’à présent à proposer des services bancaires numériques en dehors de leur propre région.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20