Marchés:
Chargement en cours…

DIMANCHE 25 OCT

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

La Russie et la Turquie s’accordent sur un cessez-le-feu (temporaire) à Idleb

Logo Business AM
Politique

06/03/2020 | Sonia Romero | 6 min de lecture

Le président russe Vladimir Poutine et son homologue turc, Recep Tayyip Erdogan, affirment avoir conclu des accords qui pourraient mettre fin aux combats dans le nord-ouest de la Syrie. (EPA-EFE/PAVEL GOLOVKIN / POOL)

La Turquie et la Russie ont convenu jeudi d’un accord de cessez-le-feu dans la région syrienne d’Idleb, ont déclaré Poutine et Erdogan après des discussions à Moscou. Les combats intenses qui y ont provoqué une catastrophe humanitaire faisaient craindre un affrontement entre les deux armées.

Leur rencontre devait trouver une solution (du moins temporaire) à un conflit qui a déplacé près d’un million de personnes en trois mois et tué des centaines de milliers d’autres. C’est plus ou moins chose faite, les entretiens du président russe Vladimir Poutine et de son homologue turc Tayyip Erdogan ayant mené à un cessez-le-feu dans la province syrienne d’Idleb. Entrée en vigueur: jeudi à minuit. Poutine espère bien que leur accord conduira à l’arrêt des actions militaires dans le dernier grand bastion rebelle de la Syrie, dans cette province du nord-ouest du pays.

‘J’exprime l’espoir que ces accords serviront de bonne base pour un arrêt des activités militaires dans la zone de désescalade d’Idleb (et) pour mettre fin aux souffrances de la population pacifique et à la crise humanitaire croissante’, a déclaré Poutine. Son homologue turc a lui déclaré qu’ils ‘travailleront ensemble pour fournir de l’aide aux Syriens dans le besoin’.

Droit de réplique turc

La situation reste tout de même très tendue, la Turquie se réservant le droit de ‘répliquer de toutes ses forces et partout à toute attaque du régime’ syrien, comme l’a indiqué Erdogan.

C’est que la Russie et la Turquie soutiennent les parties opposées dans le conflit qui dure depuis… neuf ans en Syrie, Moscou aux côtés du président Bachar al-Assad (qui récupère petit à petit le contrôle de son territoire) tandis que la Turquie soutient certains groupes rebelles. Plusieurs accords ont bien déjà été conclu pour mettre fin aux combats à Idleb, mais ils ont tous échoué.

Il convient donc de remettre cette déclaration de cessez-le-feu dans une certaine perspective. D’autant plus que la dernière offensive des forces d’Assad à Idleb (soutenue par des frappes aériennes russes), a déclenché ce qui pourrait bien être la pire crise humanitaire jamais connue dans ce conflit qui s’éternise, selon les Nations unies.

Un corridor sécurisé

Lors de leurs négociations, les deux dirigeants ont convenu d’établir un corridor sécurisé près de l’autoroute M4, qui traverse Idleb d’est en ouest, et d’organiser des patrouilles conjointes le long de la route à partir du 15 mars. Ledit couloir s’étendrait sur 6 km au nord et 6 km au sud de la M4… De quoi faire progresser la présence russe plus au nord dans Idleb. Les détails de ce corridor doivent encore être discutés dans les sept jours.

De son côté, le chef de la politique étrangère de l’Union européenne, Josep Borrell, a appelé jeudi à de meilleures relations avec la Russie et la Turquie, annonce Politico. Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a lui émis l’espoir que cet accord de cessez-le-feu mène à ‘une cessation des hostilités immédiate et durable’, tandis que le Conseil de sécurité a prévu une réunion vendredi à partir de 17h (GMT), à la demande de la Russie, selon l’AFP.

La crise des réfugiés n’y est pas pour rien, une crise qui a généré un regain de tensions depuis que la Turquie a ré-ouvert ses frontières, direction l’Europe, mais d’abord la Grèce. La nervosité s’est cristallisée par une attaque perpétrée par les gardes-côtés grecs en direction de migrants en mer en début de semaine. La Turquie (qui accueille 3,6 millions de Syriens) a par ailleurs réclamé mercredi un soutien européen aux ‘solutions politiques et humanitaires turques en Syrie’, indispensable selon elle pour une trêve et régler cette crise migratoire.

Lire aussi:

Source: Reuters


Pour aller plus loin...


Corona Virus Update

  • Monde
  • Nombre
    d'infections
    42.195.366
  • Nombre
    de décès
    1.144.069
  • Belgique
  • Nombre
    d'infections
    287.700
  • Nombre
    de décès
    10.658
Biden vs Trump
ÉLECTIONS AMÉRICAINES
Suivez le live ici chaque jour
Logo Business AM

Business AM | Stocks