La Russie cherche l’aide de combattants syriens pour faire la guerre en Ukraine

Selon les renseignements américains, Moscou a lancé un appel aux Syriens pour qu’ils rejoignent l’armée russe dans la guerre en Ukraine. Grâce à leur expérience des combats urbains, les Syriens pourraient être un atout pour l’armée russe, qui semble avoir des difficultés à prendre le contrôle des grandes villes ukrainiennes, selon le Wall Street Journal.

Années d’expérience

Quatre responsables américains ont confirmé au Wall Street Journal que la Russie recrutait des combattants syriens pour rejoindre le combat en Ukraine. L’armée russe est impatiente de recevoir l’aide des Syriens. Au cours de la guerre civile syrienne – un conflit qui se poursuit depuis plus d’une décennie – les combattants pro-gouvernementaux ont acquis une expérience certaine en affrontant les troupes rebelles dans les zones urbaines.

Cette expérience pourrait être un grand atout pour les troupes russes en Ukraine, dont la plupart sont composées de conscrits jeunes et inexpérimentés. Moscou réalise qu’elle a largement sous-estimé la résistance ukrainienne. L’aide de ces volontaires syriens expérimentés devrait permettre une percée pour s’emparer des grandes villes comme Kiev et Kharkiv, toujours tenues par le gouvernement ukrainien et qui continuent de résister malgré les bombardements de plus en plus denses des Russes.

On ne sait pas encore combien de volontaires syriens ont déjà rejoint l’armée russe. Cependant, une source a déclaré que certains combattants sont déjà en Russie, se préparant à rejoindre la guerre.

Caractère international

En impliquant des combattants syriens dans le conflit, la Russie fait prendre à la guerre en Ukraine un caractère de plus en plus international. Le président ukrainien Voldymyr Zelensky avait lui-même lancé un appel à tous les sympathisants étrangers pour qu’ils rejoignent l’armée ukrainienne en tant que volontaires. Zelensky voulait créer une « légion internationale« . Cette affaire a suscité des réactions aux quatre coins du monde.

Des dizaines de volontaires sont ainsi partis de Belgique pour prendre les armes aux côtés des Ukrainiens. Plus de 70 citoyens belges ont déjà manifesté leur intérêt pour une participation à la guerre.

Des doutes sur leur utilité et leur réputation

Charles Lister, expert de la Syrie au Middle East Institute de Washington D.C., émet toutefois des doutes quant à l’utilité du déploiement de ces combattants syriens. « Faire participer des Syriens à ce conflit, c’est comme faire venir des Martiens sur la lune pour se battre », a déclaré Lister au Wall Street Journal. « Ils ne parlent pas la langue, et le climat y est complètement différent ».

En outre, Lister doute de la soi-disant réputation dont jouiraient les combattants syriens. Selon lui, il est possible que certains Syriens formés par les Russes soient appelés à prendre part aux combats, mais les Syriens ne sont certainement pas connus du Kremlin pour leurs compétences exceptionnelles en matière de guerre.

Le dictateur russe Vladimir Poutine et son homologue syrien Bashar al-Assad entretiennent de bonnes relations depuis des années. La Russie a régulièrement fourni un soutien matériel et militaire au dictateur syrien pour combattre les rebelles dans la guerre civile.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20