La réunion de la démesure qui doit sauver l’économie chinoise

100.000 (!) responsables chinois ont assisté à une réunion d’urgence qui vise à relancer l’économie du pays, après une nouvelle vague de Covid. C’est sans précédent. Hauts dirigeants, responsables des provinces, des villes et des conseils municipaux doivent agir de concert pour réduire le chômage et relancer la 2e économie du monde.

La conférence en ligne a été tenue par le Premier ministre Li Keqiang, rapporte les médias chinois. Il a prévenu qu’à certains égards, la récente vague de coronavirus et ses restrictions qui ont touché principalement le poumon économique de la Chine, Shanghai, ont été pires que le confinement du printemps 2020.

Hausse du chômage, baisse de la production industrielle et du transport de marchandises, autant de symptômes qui inquiètent les économistes. La Chine qui tousse est un nouveau coup dur pour la chaine d’approvisionnement mondiale. La croissance attendue pour cette année devrait baisser de 5,5% à 3%, selon plusieurs banques d’investissement, alors qu’elle était de 8,1% l’année dernière. En fait, la croissance chinoise de 2022 ne sera pas très éloignée de celle de 2020 qui affichait 2,3%, sauf que cette fois-ci, c’est une partie de la Chine qui est confinée et pas le reste du monde. C’est la demande intérieure qui souffre, en d’autres mots.

Souvent avares en commentaires, les autorités ont cette fois reconnu que la situation était « complexe et grave ». Mais le régime chinois peut aussi s’en prendre à lui-même avec une politique du zéro-covid hyper strict, alors que l’Occident a dû se résoudre à vivre avec le virus, de par le variant Omicron. Au plus haut, mi-mai, environ 30 villes chinoises étaient confinées pour un total estimé de 220 millions de Chinois.

33 mesures économiques

Lundi, le conseil des ministres a mis sur la table 33 mesures qui doivent sortir la Chine de son marasme économique. La visioconférence visait à faire appliquer ces mesures partout dans le pays.

Parmi elles, on retrouve des mesures d’aides comme l’extension des prêts aux petites entreprises et l’octroi de prêts d’urgence au secteur de l’aviation, durement touché. Certaines de ces mesures visaient aussi à lever les restrictions dans plusieurs grandes villes, dont celles pour les camions des villes où le taux d’infections est redescendu. Les contrôles des personnes infectées, par contre, ne sont pas assouplis.

La question reste de savoir si ces mesures seront suffisantes. Jianwei Xu, économiste en chef chez Natixis en doute: « Pour relever l’économie au niveau pré-pandémique, il faut probablement plus de mesures que celles annoncées lundi en raison de la [faible] confiance économique », a-t-il fait savoir à CNBC.

Pour vous donner un ordre de grandeur, la Chine est composée de 31 régions pour 2.800 comtés. On estime que le pays compte 32.944 villes pour une population totale de 1.344 413.526 habitants, selon le dernier recensement. Fameux défi.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20