La prospérité mondiale a déjà triplé au cours de ce siècle: la Chine a dépassé les Etats-Unis

La richesse mondiale a atteint 514.000 milliards de dollars l’année dernière, contre 156.000 milliards au début du siècle. C’est ce qui ressort d’un rapport du McKinsey Global Institute, fondé sur une analyse des bilans nationaux de dix pays qui représentent ensemble plus de 60% du revenu mondial.

Les chercheurs soulignent que la Chine a désormais chassé les États-Unis de la tête du classement mondial.

La Chine n°1, mais c’est très mal réparti

« La richesse mondiale a triplé au cours des deux dernières décennies », souligne Jan Mischke, chercheur au McKinsey Global Institute, dans un rapport cité par Bloomberg. « Nous sommes maintenant plus riches que jamais. » Toutefois, les chercheurs ont également noté que la Chine était responsable de près d’un tiers de la richesse supplémentaire créée au cours des deux dernières décennies.

La Chine disposait d’une richesse de 120.000 milliards de dollars l’année dernière, contre à peine 7.000 milliards de dollars au début du siècle. C’était l’année précédant l’adhésion du pays asiatique à l’Organisation mondiale du commerce (OMC), qui a accéléré la croissance économique chinoise.

Les États-Unis, où la croissance de la richesse a été freinée par une hausse relativement modérée des prix de l’immobilier, ont plus que doublé pour atteindre 90 000 milliards de dollars sur la même période.

Les chercheurs notent également que dans les deux pays – les deux plus grandes économies du monde – plus des deux tiers de la richesse sont concentrés dans à peine 10% des ménages.

« La part de la richesse des catégories de population les plus riches a encore augmenté au cours des 20 dernières années », soulignent les chercheurs.

Déséquilibre

Les chercheurs ont également noté que 68% de la richesse mondiale est stockée dans l’immobilier. Le solde se trouve principalement dans des actifs tels que les infrastructures, les machines et les équipements. Dans une bien moindre mesure, les actifs dits immatériels, tels que la propriété intellectuelle et les brevets, ont également une part dans la richesse mondiale.

Le rapport de McKinsey ne tient pas compte des actifs financiers. « Après tout, ces actifs sont compensés par des passifs », notent les chercheurs. « Une obligation d’entreprise détenue par un investisseur individuel constitue simultanément une dette que l’entreprise a en circulation. »

« L’envolée des actifs a dépassé l’augmentation du produit intérieur brut mondial au cours des deux dernières décennies », font remarquer les chercheurs. « Ce phénomène a été alimenté par la hausse des prix de l’immobilier, qui ont fortement augmenté en raison de la baisse des taux d’intérêt. »

« Il y a un déséquilibre croissant entre les actifs et les revenus. Cela soulève des questions sur la durabilité de la création de richesse. Il faut tenir compte d’un certain nombre d’effets secondaires. »

Crise de l’immobilier

« L’augmentation de la valeur des biens immobiliers peut rendre la possession d’un logement inabordable pour beaucoup », notent les chercheurs. « Ces problèmes pourraient accroître le risque d’une crise financière, comme les États-Unis en ont connu une il y a treize ans après l’éclatement de la bulle immobilière. »

« La Chine pourrait potentiellement se retrouver dans une situation similaire en raison des récents problèmes rencontrés par des promoteurs immobiliers tels qu’Evergrande. »

« La solution idéale serait que la richesse mondiale trouve son chemin vers des investissements plus productifs qui augmentent le produit intérieur brut mondial », souligne McKinsey.

« Un effondrement des prix des actifs pourrait se transformer en cauchemar, effaçant jusqu’à un tiers de la richesse mondiale. »

Plus
My following

ABO-Group a un nouveau directeur financier

26/11/2021 17:00

(ABM FN) La société d'ingénierie ABO-Group a trouvé un nouveau directeur financier en la personne de Floris Pelgrims. C'est ce qu'a annoncé ABO-Group dans un communiqué de presse publié vendredi soir.

Floris Pelgrims prendra ses fonctions le premier janvier 2022 en tant que nouveau directeur financier et responsable de la conformité pour ABO-Group Environment. Il était dernièrement directeur financier chez BESIX Stay.

Lire plus...
Marchés
Lire plus...
Marchés
My following
Marchés
BEL20