La nature déprimante des réseaux sociaux pousse de plus en plus de personnes à utiliser des applications d’auto-guérison

Les applicationsd’auto-guérison, outils en ligne qui se concentrent en autres sur la pleineconscience et la méditation, sont en plein boom dans le mondeentier, écrit TechCrunch. Selon Sensor Tower, au cours du premiertrimestre de 2018, aux États-Unis, les 10 principales applications « self-care » ont généré un chiffred’affaires de 27 millions de dollars à travers le monde.  

Par rapport à la mêmepériode de 2017, il s’agit d’une hausse de 170%. Avec un chiffred’affaires de 15 millions de dollars en 2018, les États-Unis sont deloin le pays le plus friand de ce type d’applications dans lemonde.

Calm

Selon les experts, cettetendance devrait se poursuivre au cours des années à venir. « Chaque année, de plus en plus d’applications self-care sontintroduites sur le marché », expliquent-ils. « Environ3.500 nouveaux produits devraient être lancés rien que cetteannée ».

Calmet Headspace, deux applications dédiées à la pleine conscience età la méditation, dominent le secteur. L’année dernière, Calm areprésenté la moitié du revenu du total des États-Unis. Dans lemonde, cette application A généré 13,5 millions dedollars de chiffre d’affaires. Headspace et Calm ont représenté plusde 90% des ventes des dix applications les plus célèbres au coursdu dernier trimestre.

Apple a classé ce typed’applications comme l’une de ses quatre tendances principales de2017. « Jamais auparavant nous n’avions observé une telle hausse desapplications spécifiquement axées sur la santé mentale, la pleineconscience et la réduction du stresse », a expliquél’entreprise.

Causes

Plusieurs raisonsexpliquent l’intérêt croissant pour les applicationsd’auto-guérison. Certains experts estiment que l’usage desressources informationnelles sur Internet par les millénaires aaccru la sensibilisation aux soins personnels en général.

Pour d’autres, le cycle denouvelles en ligne du Web combiné à la nature déprimante desmédias sociaux ont conduit à un besoin croissant d’auto-soins. Parailleurs, étant donné que les enfants du millénaire se marientplus tard, ils disposent de plus de temps pour se concentrer sureux-mêmes car ils n’ont pas les mêmes responsabilités que leursparents.

Enfin, la stigmatisationde la maladie mentale est sur le déclin, ce qui contribue égalementà l’essor des applications de soins personnels, conclut Techcrunch.