La fonte de la calotte glaciaire du Groenland a ‘dépassé le point de non-retour’

Selon des chercheurs de l’université d’État de l’Ohio, les chutes de neige qui réapprovisionnent chaque année les glaciers du Groenland ne peuvent désormais plus suivre le rythme de la fonte des glaces. 

La calotte glaciaire du Groenland (la deuxième plus grande masse de glace au monde) continuera de perdre de la glace même si les températures mondiales cessaient d’augmenter.

Dans leur étude, publiée dans la revue Communications Earth & Environment, les scientifiques ont passé en revue des données satellites mensuelles rassemblées sur près de 40 ans, provenant de plus de 200 grands glaciers qui se déversent dans l’océan à travers le Groenland.

Fonte de la calotte glacière du Groenland observée cours de ces dernières années. Crédit: Communications Earth & Environment

‘Ce que nous avons découvert, c’est que la glace qui se déverse dans l’océan dépasse de loin la neige qui s’accumule à la surface de la calotte glaciaire’, a déclaré Michalea King, auteur principal de l’étude et chercheur au Byrd Polar and Climate Research Center de l’université d’État de l’Ohio, dans un communiqué de presse.

L’océan pourrait engloutir les villes côtières du monde entier

En 2019, le Groenland avait déjà déversé une quantité sans précédent de glace et d’eau dans l’océan, alors qu’une vague de chaleur en provenance de l’Europe s’était abattue sur l’île. La calotte glaciaire avait perdu 55 milliards de tonnes d’eau en 5 jours, soit assez pour couvrir l’État de Floride.

Image satellite de la fonte de la calotte glacière au nord du Groenland le 30 juillet 2019. Crédit: NASA

La fonte complète de la calotte glaciaire du Groenland pourrait faire monter le niveau de la mer de 7 mètres d’ici l’an 3000. Si cela se produit, l’océan engloutira les villes côtières du monde entier.

À ce jour, la fonte de la glace du Groenland est déjà majoritairement responsable de l’augmentation du niveau de la mer partout dans le monde. Au cours des 80 prochaines années, son taux de fonte actuel élèverait le niveau des mers de 6,9 cm, comme l’indique une étude effectuée en décembre dernier.

‘Le recul des glaciers a fait basculer la dynamique de l’ensemble de la calotte glaciaire dans un état de perte constante’, a déclaré Ian Howat, glaciologue et co-auteur du rapport. ‘Même si le climat restait le même ou même se refroidissait un peu, la calotte glaciaire perdrait toujours de la masse’, a-t-il ajouté. 

Avant 2000, les chercheurs estimaient que la calotte glaciaire avait une chance égale de gagner ou de perdre de la masse dans le futur. Ce n’est actuellement plus le cas… En raison du climat de ces 20 dernières années,  la calotte glacière ne regagnera de la masse dorénavant qu’une fois tous les 100 ans. 

Un phénomène qui en déclenche un autre

Ces fontes enclenchent également d’autres fontes. L’eau qui s’accumule à travers la calotte glaciaire absorbe davantage la lumière du soleil et réchauffe encore plus tout ce qui l’entoure. Voilà pourquoi les points de basculement comme celui du Groenland accentuent la fonte de glace. 

Le Groenland photographié en plein vol l’an dernier. Crédit: Unsplash

La crise climatique soulève cependant bien d’autres préoccupations comme la forêt tropicale d’Amazonie ou encore, la formation des îles de plastique. Il semblerait donc que le Groenland ne soit pas un cas isolé. Comme le déclarait Ian Howat, lors de son passage sur CNN, ‘Nous avons dépassé le point de non-retour, mais il est évident qu’il y en aura d’autres à venir’. 

Plus
Dernière mise à jour:
Dernière mise à jour:
Lire plus...
Marchés
BEL20