La flambée des prix du diesel et de l’essence fait vaciller le secteur du transport maritime: « Une autre raison pour laquelle l’inflation est si élevée »

Avec la flambée des prix des matières premières dans le monde, le carburant marin devient également plus cher. En Europe, le prix du combustible marin à 0,5% de teneur en soufre – également appelé Very Low Sulfur Fuel Oil (VLSFO) – a augmenté encore plus vite que celui du pétrole brut. Pourquoi ?

Pourquoi est-ce important ?

Le carburant est la principale dépense dans le transport maritime ; chaque augmentation de prix accroît la pression de l'inflation sur des chaînes d'approvisionnement mondiales déjà surchargées. La hausse des prix des produits de base est une mauvaise nouvelle pour les exploitants de navires et, dans le secteur des conteneurs, une nouvelle migraine en perspective pour les opérateurs de fret.

Diesel

Le coût du carburant marin à Rotterdam a atteint en début de semaine son plus haut niveau depuis au moins la fin de l’année 2019. Il a connu une augmentation de pas moins de 23% depuis le début de l’année, écrit l’agence de presse Bloomberg. Le prix actuel du combustible est de 676 dollars par tonne.

Cela est dû à des stocks serrés, qui sont en partie dus à la vigueur du marché du diesel en Europe, explique Mark Williams, analyste des produits pétroliers au cabinet de conseil en énergie Wood Mackenzie. « C’est une autre raison pour laquelle l’inflation mondiale (…) est si élevée », fait-il valoir.

La raison en est la suivante : le carburant marin est produit à partir de certains des mêmes ingrédients que les raffineurs de pétrole peuvent mettre dans le diesel et l’essence. Les marges croissantes de ces deux derniers combustibles rendent leur production plus attrayante. Cela entraîne à son tour un resserrement de l’offre de carburant, en particulier pour le secteur du transport maritime.

« En raison des profits élevés générés par la fabrication du diesel, les raffineurs de pétrole sont incités à mettre les ingrédients à faible teneur en soufre, générés dans les soi-disant hydrocrackers et hydrotreaters, dans le diesel, plutôt que dans le VLSFO. »

Essence

Une histoire similaire se déroule sur le marché de l’essence. Il est plus intéressant d’utiliser une autre matière première, le gazole sous vide à faible teneur en soufre (Low sulphur vacuum gasoil, ou LSVGO), dans les carburants pour moteurs que dans le VLSFO.

En outre, les possibilités d’arbitrage sur le marché européen du VLSFO ont conduit les cargaisons à quitter la région pour être vendues à de meilleurs prix en Asie. Cette situation, combinée à la faiblesse des prix du raffinage, a également limité l’offre, souligne M. Williams.

Les règles introduites en 2020 obligeant les expéditeurs à utiliser des produits avec une teneur en souffre beaucoup plus faible ont également fait grimper les coûts.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20