La Finlande veut déclencher un baby boom grâce à un congé parental extra-long

Foto Isopix

La Finlande va faire passer le congé parental légal de 11,5 mois à 14 mois, dans l’espoir d’inverser la tendance du vieillissement de la population.

Bientôt, les nouveaux parents finlandais pourront prendre un total de 164 jours de congé chacun pour être avec leur famille. Les partenaires peuvent même s’offrir mutuellement des jours en cadeau: 69 de leurs 164 jours personnels peuvent être transmis. Et le parent isolé ne sera pas oublié non plus puisqu’il recevra 328 jours de congé parental, c’est-à-dire le total de deux parents.

La réforme entrera en vigueur au plus tôt à l’automne 2021. Selon le ministère compétent, elle entraînera un coût supplémentaire de 100 millions d’euros. Ce changement augmentera l’égalité entre les parents et facilitera la vie de nombreuses familles. En outre, ‘la relation entre les deux parents et l’enfant sera renforcée’, a déclaré la ministre des affaires sociales, Aino-Kaisa Pekonen.

Un autre pays fait encore mieux…

La Finlande souffre du vieillissement de sa population depuis des années, à tel point que la population va commencer à décliner au cours de la prochaine décennie. La question est de savoir si le fait d’offrir un plus grand nombre de congés parentaux permettra d’accroître le désir des Finlandais d’avoir des enfants.

Et pour info, malgré sa réforme, la Finlande ne décroche toujours pas le titre de pays le plus généreux en matière de congé parental. Avec 240 jours par parent, la Suède fait encore mieux.

… Et ce n’est pas la Belgique

L’année dernière, l’Union européenne a lancé une directive aux États membres avec l’obligation minimale d’accorder au moins quatre mois de congé à chaque parent.

En Belgique, les jeunes mères ont droit à 15 semaines de congé de maternité. Quant aux pères, ils peuvent prétendre à maximum 10 jours. Des discussions sont en cours à la Chambre pour en allonger la durée jusqu’à… 25 jours, bien loin donc des 164 jours finlandais ou des 240 jours suédois.