KBC veut créer sa propre monnaie virtuelle

KBC projette de mettre en place sa propre monnaie virtuelle, une « KBC Coin », qui permettrait par exemple de récompenser ses clients les plus loyaux, a annoncé vendredi le bancassureur.

KBC entend s’intéresser de plus près, à l’avenir, aux cryptomonnaies, non pas aux bitcoin et autres monnaies virtuelles particulièrement volatiles, mais à des monnaies numériques soutenues par une banque centrale.

Le bancassureur a par ailleurs fait le point vendredi sur « Kate », l’assistant digital personnel développé par KBC pour ses clients particuliers et qui fête ses six mois d’existence. Sur 1,6 million de clients de KBC Mobile, près de 781.000 ont cliqué sur Kate ou ont utilisé ses services au moins une fois, se réjouit KBC, qui prévoit que l’algorithme permettra de traiter de plus en plus de demandes de clients de manière autonome, « en un clin d’œil et sans intervention humaine ».

Prochainement, tant les clients que les non-clients de KBC pourront accéder depuis KBC Mobile à Helena, une plateforme d’échange sécurisée de dossiers médicaux entre patients et prestataires de soins de santé. « Ils pourront y consulter leur dossier et leurs documents médicaux (prescriptions, vaccinations, y compris les vaccinations Covid-19, les résultats de tests et d’ici peu, également le certificat corona), grâce à un lien de navigation depuis KBC Mobile et avec les possibilités d’authentification des autorités (Itsme pour KBC Mobile) », annonce le bancassureur.

Pour aller plus loin:

Plus
Lire plus...
Marchés