Les marchés:
Markten inladen...

LUNDI 01 JUIN

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

Investissements: la FSMA met à nouveau en garde contre des fraudes de type ‘recovery room’

Logo Business AM
Personal Finance

09/04/2020 | Baptiste Lambert | 3 min de lecture

Unsplash

L’Autorité des services et marchés financiers (FSMA) a mis à nouveau le public en garde jeudi contre les activités d’escrocs qui proposent aux victimes de fraude à l’investissement de les aider à recouvrer leurs pertes ou à récupérer les avoirs perdus.

Ces derniers mois, la FSMA a constaté une augmentation du nombre de signalements de consommateurs concernant ce type de fraudes que l’on appelle « recovery rooms ».

Les malfaiteurs peuvent par exemple suggérer de racheter les actions sans valeur ou lancer une action en justice pour aider les victimes. Ils demandent toujours à être payés à l’avance pour leurs services. Malgré les promesses faites par les fraudeurs, les victimes ne récupèrent pas d’argent et perdent en plus les rétributions qu’elles ont versées pour cette prétendue aide.

Par téléphone

En général, les malfaiteurs contactent leurs victimes par téléphone. La FSMA remarque toutefois que des victimes entrent en contact avec ces recovery rooms en faisant leurs propres recherches sur Internet ou sur les réseaux sociaux. Les escrocs et leurs entreprises se font passer pour des cabinets d’avocats ou des comptables, mais peuvent aussi prétendre appartenir à la police ou aux services d’autorités de supervision financière.

Les victimes de fraude à l’investissement ont souvent deux fois affaire aux mêmes escrocs: ceux-ci commettent d’abord une fraude à l’investissement puis une fraude de type recovery room.

L’autorité conseille de toujours porter plainte auprès de la police locale si le cas se présente. Les victimes peuvent vérifier si les opérations proposées sont conformes à la réglementation financière sur le site de la FSMA.

Source: Belga


Pour aller plus loin...


Logo Business AM

Business AM | Stocks