Les législateurs américains veulent interdire TikTok aux États-Unis

Des experts en cybersécurité, le directeur du FBI et d’autres hauts responsables américains avaient précédemment averti que le gouvernement chinois pourrait utiliser l’application populaire pour espionner les Américains.

Pourquoi est-ce important ?

L'application chinoise populaire TikTok comptait plus de 1,2 milliard d'utilisateurs mensuels actifs à la fin de l'année dernière. En juin, cependant, on a appris que la société mère ByteDance avait un accès illimité aux données non publiques des utilisateurs américains et européens.

La nouvelle : Les législateurs américains ont introduit un nouveau projet de loi visant à interdire TikTok aux États-Unis. Il s’agit de la dernière confrontation en date entre les responsables politiques américains et l’application chinoise.

  • La loi permettrait de bloquer toutes les « transactions » TikTok aux États-Unis. 
  • La loi pourrait également interdire les applications de médias sociaux qui ont au moins un million d’utilisateurs actifs mensuels et qui sont sous « influence significative » de pays considérés comme « adversaires ». Il s’agit notamment de la Chine, de l’Iran, de la Russie, de la Corée du Nord, de Cuba et du Venezuela.
  • Le projet de loi a été introduit à la fois à la Chambre des représentants et au Sénat, mais il n’est pas encore clair s’il y aura une majorité en sa faveur.
  • En outre, la proposition fait spécifiquement référence à la société mère de TikTok, la société chinoise ByteDance. L’entreprise technologique est obligée de mettre les données de son application à la disposition du gouvernement de Pékin grâce à une législation chinoise stricte, ce qui provoque des tensions avec Washington.
  • « Le gouvernement fédéral n’a encore pris aucune mesure significative pour protéger les utilisateurs américains de la menace de TikTok », a déclaré le républicain Marco Rubio, l’un des initiateurs du projet. « Il est temps d’interdire définitivement TikTok, contrôlé par Pékin. »
  • Avec cette proposition, les responsables politiques américains répondent aux inquiétudes suscitées par la plateforme sociale.
  • Par exemple, le service d’information américain BuzzFeed a signalé en juin que les données sensibles des utilisateurs américains, telles que les anniversaires, les données de localisation et les numéros de téléphone, avaient été consultées à plusieurs reprises par des employés en Chine.
  • Réponse de TikTok : « Il est troublant qu’au lieu d’encourager le gouvernement à achever son évaluation de la sécurité nationale de TikTok, certains membres du Congrès aient décidé de faire pression pour une interdiction à motivation politique qui ne contribuera en rien à la sécurité nationale des États-Unis », a déclaré Hilary McQuaide, porte-parole de TikTok, dans une déclaration à l’agence de presse Reuters.
  • « Nous continuerons à informer les membres du Congrès des plans élaborés sous la supervision des plus hauts responsables de la sécurité nationale de notre pays pour sécuriser davantage notre plateforme aux États-Unis. »

Les craintes de l’espionnage chinois

Le gouvernement chinois surveille : « Tout est vu en Chine », a déclaré un employé de Bytedance dans le reportage de BuzzFeed plus tôt cette année. 

  • Le rapport, intitulé « The TikTok Tapes », a recueilli des extraits audio de plus de 80 réunions internes de TikTok. Dans ceux-ci, on peut entendre à plusieurs reprises que des employés de ByteDance ont indiqué que des collègues en Chine avaient accès à des données américaines, entre septembre 2021 et janvier 2022.
  • Ce faisant, l’enquête confirme les préoccupations de l’ancien président américain Donald Trump. Ce dernier a menacé d’interdire TikTok en 2020 car l’appli transmettrait les données des citoyens américains au Parti communiste chinois. 
  • Au cours de l’année écoulée, ce dernier a pris des mesures sévères à l’encontre de ses géants de la technologie, obligeant les entreprises à collecter et à remettre des informations au régime.
  • Les législateurs américains craignent que le gouvernement chinois ne mette la main sur les données personnelles des Américains via Bytedance.
  • Les inquiétudes concernant la Chine se sont intensifiées après que Xi Jinping a renforcé son pouvoir sur la politique chinoise le mois dernier.
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20