Le ralentissement de l’inflation aux États-Unis donne des ailes aux marchés boursiers

Les marchés boursiers européens et américains réagissent de manière très positive aux chiffres de l’inflation américaine. En effet, le ralentissement de la hausse des prix augmente la probabilité que la banque centrale américaine relève moins fortement les taux d’intérêt, ce qui est positif pour les actions.

Dans l’actualité : l’inflation américaine a été plus faible que prévu pour le mois de novembre : « seulement » 7,1 %.

  • Les prix à la consommation ont augmenté de 0,1 % sur une base mensuelle le mois dernier, après une hausse de 0,4 % en octobre, selon le département américain du travail. Toutefois, les analystes s’attendaient à une augmentation de 0,3 % pour le mois de novembre.
  • En glissement annuel, les prix ont ainsi augmenté de 7,1 %, contre 7,7 % un mois plus tôt. Auparavant, une baisse à 7,3 % avait été prévue.

Conséquence immédiate : moins de pression sur la Réserve fédérale, la banque centrale américaine, pour qu’elle procède à de fortes hausses des taux d’intérêt.

  • La Fed prendra sa décision sur les taux d’intérêt demain. On s’attend généralement à ce que le président Jerome Powell annonce une hausse des taux d’intérêt de 50 points de base.
  • Le chiffre de l’inflation, meilleur que prévu, n’y changera peut-être rien, mais il augmente la probabilité que la Fed opte pour des hausses de taux plus faibles, de seulement 25 points de base, à partir de février.

Réaction du marché boursier :

  • Tous les marchés boursiers européens ont fortement augmenté après le rapport sur l’inflation. En effet, si les taux d’intérêt commencent à augmenter plus lentement, les actions redeviennent relativement plus intéressantes par rapport aux placements à revenu fixe.
  • Wall Street a également réagi favorablement dans les échanges préliminaires, avec des gains de 2 à 3 %.

(JM)

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20