Il y a maintenant plus de riches Chinois que de riches Américains

Le président-directeur général de Tencent, Pony Ma (également connu sous le nom de Ma Huateng, à gauche), et le président exécutif d'Alibaba, Jack Ma (à droite), applaudissent lors d'une réunion organisée pour célébrer le 40e anniversaire de la réforme et de l'ouverture de la Chine.
Pony Ma (links) en Jack Ma broederlijk naast elkaar. – EFE/WU HONG

Pour la première fois de l’histoire, le nombre des Chinois figurant parmi les 10 % de personnes les plus riches du monde a dépassé celui de leurs homologues américains. L’enquête annuelle sur la richesse mondiale de Credit Suisse montre en effet que l’on comptait 100 millions de Chinois parmi les 10 % d’individus les plus fortunés du monde, contre 99 millions d’Américains.

L’enquête révèle également qu’en dépit de la guerre commerciale que se livrent les deux superpuissances, les États-Unis et la Chine sont encore les plus gros contributeurs de richesse. Les États-Unis ont généré 3800 milliards de dollars, tandis que l’Empire du Milieu est à l’origine de 1900 milliards de dollars.

Les millionnaires du monde s’accaparent 44 % de la richesse mondiale

De plus, 1,1 million de nouveaux millionnaires se sont ajoutés l’année dernière à l’effectif mondial d’environ 46,8 millions de personnes. À eux tous, ils détiennent 158.300 milliards de dollars d’actifs nets, soit 44 % de la richesse globale. Plus de la moitié (675.000) de ces nouveaux riches sont Américains. 

En revanche, l’Australie, la Grande-Bretagne et la Turquie sont autant de pays qui ont assisté à une réduction de leur effectif de millionnaires. 124.000 Australiens ont ainsi perdu ce statut l’année dernière, en grande partie en raison de la baisse de la parité du dollar australien. De même, 27 000 Britanniques et 24.000 Turcs sont sortis de cette élite. 

4830 personnes détiennent plus d’un demi-milliard de dollars

Le rapport donne également une mesure de ce que l’on nomme les super-riches. Il mentionne ainsi que l’on compte 55.920 adultes avec une fortune atteignant au moins 100 millions de dollars. En outre, 4.830 de ces personnes se targuent même de posséder un patrimoine supérieur à 500 millions de dollars.

On y apprend également que la richesse mondiale a crû de 2,6 % l’année dernière année, et qu’elle devrait augmenter de 27 % au cours des cinq prochaines années pour atteindre 459 000 milliards de dollars d’ici 2024. A ce moment-là, l’effectif des millionnaires se montera à près de 63 millions.

Aujourd’hui, les 90 % les plus pauvres du monde possèdent 18 % de la richesse mondiale, contre 11 % en 2000. Le rapport conclut également que cette proportion augmente depuis 2016, sans que l’on puisse encore parler de tendance.