Xi Jinping doit bien reconnaitre qu’il s’est trompé

Face à une nouvelle vague épidémique et surtout à une grogne croissante, le gouvernement chinois finirait-il par admettre que sa politique « zéro covid » cause plus de soucis qu’elle ne règle de problèmes ? Celui-ci a officiellement décrété de relâcher les mesures de test les plus strictes. De quoi soulager tant la population que l’économie. Mais le président et le Parti communiste, à s’entêter dans une politique inefficace, ont perdu la face.

Pourquoi est-ce important ?

Ces dernières semaines ont vu se développer une contestation véritablement inédite en Chine : une part importante de la population urbaine, excédée par l'impact de la politique "zéro covid" sur la vie quotidienne, n'hésitait pas à s'en prendre ouvertement au gouvernement de Xi Jinping. Or, la gestion de l'épidémie - à son tout début comme aujourd'hui - reste un sujet peu confortable pour un président chinois qui pense à son bilan.

L'actualité : ce mercredi, les autorités chinoises ont annoncé un certain relâchement dans la politique sanitaire.

  • À moins qu'une zone ne soit désignée comme étant à haut risque, le travail et la production locale ne pourront plus être interrompus.
  • Les Chinois n'auront plus besoin de présenter des tests de dépistage ou des codes sanitaires négatifs pour voyager entre différentes régions du pays.
  • Les lieux de travail ne devront plus exiger de tests de dépistage à
Cet article premium est réservé aux abonnés
Devenez un abonné et obtenez un accès immédiat et illimité à tous les articles. Maintenant à partir de 1,99€/mois.

Oui, je veux avoir accès à tous les articles premium
Peut être annulé à tout moment
Déjà abonné ? Connectez-vous .
Plus d'articles Premium
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20