Google est en train développer un outil de traduction en temps réel sur Android

Isopix

Google souhaite élever son application Google Translate à un niveau supérieur. Le géant tech planifie d’y ajouter une fonction de transcription en direct qui sera disponible sur Android… un jour prochain.

Voilà une information qui peut faire rêver les plus grands allergiques aux langues. Si vous avez laissé tomber vos cours et vos espoirs de maîtriser une langue étrangère, Google Translate pourrait être votre sauveur. Mais pas si vite tout de même.

L’entreprise tech est en train de développer une fonction qui permettra aux utilisateurs d’enregistrer des fichiers audio dans une langue et de les faire traduire dans une autre en temps réel, selon le site technologique The Verge. Lorsqu’elle sera lancée, il faudra s’assurer que l’audio à traduire soit capté en direct par le micro de votre smartphone, il n’est donc pas encore question de charger un fichier directement dans l’outil. Mais Google affirme que vous pourriez simplement lire le fichier audio en haut-parleur et le capter ainsi dans l’application.

Autre couac: cette technologie nécessitera à ses débuts une connexion internet, au contraire des applications de Google Translate basées sur l’IA que vous pouvez utiliser hors-ligne. Un détail qui s’explique par le challenge que présente la transcription multilingue en direct, bien plus compliquée que la simple traduction d’un texte écrit ou la saisie de phrases isolées.

Encore au stade de prototype

Selon Google, cette nouvelle fonction évalue en continu les phrases à traduire pendant que l’audio est en cours de lecture. Elle corrige en direct certains éléments et délivre pendant ce temps une ‘approximation précise’ de ce qui est traduit. L’entreprise tech espère néanmoins que ses modèles d’IA sous-jacents s’amélioreront drastiquement avec le temps.

La technologie en est encore au stade de prototype, mais Google l’a testée lors d’une série de démonstrations d’intelligence artificielle dans ses locaux de San Francisco ce mardi. Il faudra encore patienter pour connaître la date du lancement de cette petite technologie révolutionnaire.

Lire aussi: