Gilets jaunes: “Les ventes en ligne en France ont augmenté de 65 % samedi”

Les Gilets jaunes poussent les consommateurs français dans les bras d’Amazon et  compagnie.

Les manifestations des « Gilets jaunes » qui ont mis la France à l’arrêt depuis quatre semaines sont « une catastrophe pour le commerce, et une catastrophe pour l’économie ». C’est ce qu’a déclaré dimanche le ministre français des Finances, Bruno Le Maire, lors d’une visite dans quelques grands magasins parisiens. Le ministre estime la perte de chiffre d’affaires au cours des quatre dernières semaines à 1 milliard d’euros. [La vidéo ci-dessous montre comment un Apple Store a été pillé dimanche lors des manifestations à Bordeaux].

Rakuten: + 65 %

Les plus gros acteurs  en ligne sont les plus gros bénéficiaires. Le magasin en ligne japonais Rakuten, également actif en France, a annoncé une augmentation de ses ventes de 50 % le week-end dernier par rapport à l’année précédente. Si l’on ne prend en compte que samedi dernier, l’augmentation atteint même 65 %.

Début décembre, 43 % des Français avaient annoncé leur intention de faire leurs achats de Noël en ligne. Il est clair qu’entre-temps, sous l’impulsion des manifestations de rue qui durent depuis quatre semaines, ces projets ont été convertis en actes.

Achats en ligne: + 350 % en 10 ans

Rakuten n’est pas la seule à bénéficier des «Gilets jaunes». Selon la Fevad (fédération du commerce électronique et des ventes à distance), les achats en ligne ont de nouveau augmenté de 10 % cette année, en raison pour partie de la popularité croissante du Black Friday.

En regardant l’évolution du comportement d’achat sur 10 ans (2008 – 2018), on constate une augmentation d’au moins 350 %. En 2008, à peine 1 Français sur 9 (9,8 %) avait acheté quelque chose sur Internet, ils sont aujourd’hui presque 4 sur 10 (37,7 %). Le montant dépensé en moyenne sur 12 mois est frappant : 2 387 €, soit plus du double du salaire minimum français de 1 113 € (net).

Amazon est le grand gagnant

Le grand gagnant est bien sûr Amazon, qui représente plus de 20 % des ventes totales chez nos voisins du sud. Le numéro 2 (CDiscount) et le numéro 3 (Vente-Privée) doivent se contenter de 7,9 % et 3,5 % respectivement. En conséquence, Amazon ne fait que grandir et devenir plus fort, parce que son envergure sans cesse croissante permet à Bezos d’acheter et de vendre de moins en moins cher.

© EPA

Plus
Lire plus...
Marchés