Gand accueille une usine transformant le CO2 en méthanol

L’entreprise Arcelor Mittal dans le port de Gand. (Isopix)

Des acteurs industriels majeurs ont donné, mercredi, le coup d’envoi de la construction de North-C-Methanol à Gand, une installation qui doit, à partir de 2024, convertir chaque année 140.000 tonnes de CO2 en méthanol vert. Ce dernier doit ensuite être utilisé par des bateaux ou trains.

Cet investissement de 140 millions d’euros est la première étape d’un programme qui doit recycler un million de tonnes de CO2 dans le North Sea Port et réaliser ainsi une réduction des émissions de ‘classe mondiale’.

Les installations seront situées sur la péninsule de Rodenhuize, près de Gand, entourées d’autres sites et industries qui joueront un rôle-clé dans le projet à l’avenir. Une usine d’hydrogène sera construite sur les terrains du groupe énergétique français Engie. Là, l’eau sera convertie en hydrogène vert et en oxygène via l’énergie éolienne avec un électrolyseur de 65 mégawatts.

Une usine de méthanol utilisera cet hydrogène vert pour convertir les émissions de CO2 de grands acteurs industriels locaux tels qu’ArcelorMittal, Alco Bio Fuel et Yara en méthanol vert.