François Fornieri (Mithra) rachète au moins 50% du Standard de Liège

L’entrepreneur wallon, François Fornieri, CEO de la société pharmaceutique liégeoise Mithra, va prendre des participations à hauteur d’au moins 50% dans l’actionnariat du Standard. Il deviendra coadministrateur délégué du club de football, au côté de Bruno Venanzi qui restera par ailleurs en place en tant que président.

En plus d’entrer au capital de la S.A. Standard de Liège, ce fervent supporter des Rouches depuis des années investit également dans la société immobilière du Standard, tout comme les anciens joueurs Axel Witsel et Marouane Fellaini, entre autres, l’ont déjà fait ces dernières semaines. Un projet qui, entre frilosité des investisseurs et crise du coronavirus, semble toutefois avoir du plomb dans l’aile, selon le site de la RTBF.

‘J’ai hâte de travailler avec Bruno et son équipe pour accélérer le développement du club’, a déclaré François Fornieri dans une annonce publiée sur le site web du Standard.

Difficultés financières

Bruno Venanzi demeurera président du club et un nouveau Conseil d’Administration intégrant François Fornieri en tant qu’administrateur va être mis en place prochainement.

L’arrivée d’un investisseur aux poches profondes est une aubaine pour le Standard de Liège, en grandes difficultés financières ces derniers mois. Pour obtenir la licence pro, le club avait même été récemment contraint de vendre son stade à une société immobilière pour 14 millions d’euros.

Self-made man

Né d’un père italien, François Fornieri a grandi dans une maison sociale de Liège avant d’étudier la chimie et de fonder la société pharmaceutique Mithra il y a 20 ans. Celle-ci développe une pilule contraceptive, Estelle, et une pilule pour la ménopause, Donesta. La firme est proche d’obtenir des autorités pour mettre ces deux produits sur de nombreux marchés dans le monde.

Ces dernières années, François Fornieri a également fait la une des journaux pour d’autres raisons moins reluisantes. Une enquête pour délit d’initié est notamment en cours à son encontre. Il a également été éclaboussé par le scandale tentaculaire de l’intercommunale wallonne Nethys.

Lire aussi:

Plus
Lire plus...
Marchés
BEL20