Facebook autorisé à partager les données des utilisateurs européens avec les États-Unis

Mark Zuckerberg – EPA

Le partage de Facebook des données des utilisateurs européens avec les États-Unis est légal, déclare Henrik Saugmandsgaard Oe de la Cour de justice de l’Union européenne. Les analystes parlent d’une importante victoire symbolique.

‘Facebook est autorisé à transmettre les données qu’il collecte à d’autres pays’, a déclaré l’avocat général Saugmandsgaard dans un communiqué de presse jeudi.

Il s’agit d’une opinion, pas d’un plaidoyer contraignant, mais les experts juridiques disent qu’il y a de fortes chances que le militant pour la protection de la vie privée Max Schrems perde sa cause contre Facebook à cause de cela. Cette cause sera présentée au tribunal dans quelques mois.

Schrems également satisfait

Schrems s’est donné pour mission d’appeler Facebook et d’autres géants de la technologie sur le tapis. L’Autrichien prétend que les entreprises aident le gouvernement américain à espionner les gouvernements et les citoyens européens.

Schrems a déjà eu gain de cause. En 2015, par exemple, l’activiste a fait tomber les principes de la ‘sphère de sécurité’ (Safe Harbor Privacy) parce qu’ils n’offraient pas de garanties suffisantes en matière de droits numériques.

L’activiste voit surtout le côté positif de la chose, car le procureur général souligne dans son opinion que le transfert de données doit cesser s’il y a des preuves d’une surveillance américaine.