« Les États-Unis, grands gagnants de la guerre en Ukraine » ? Pourquoi c’est, au mieux, très discutable

Paradoxalement, l’invasion de l’Ukraine par la Russie a déchaîné un certain anti-atlantisme : les USA, forcément, voudraient profiter de la situation – voire l’auraient sciemment provoquée. C’est un raisonnement bourré de raccourcis.

Pourquoi est-ce important ?

La guerre en Ukraine ne voit pas fleurir que des tombes le long du Dniepr ; elle fait aussi éclore de nombreux discours très critiques, non pas envers les actions de la Russie, mais envers celles - réelles ou supposées - de l'OTAN, et derrière, des États-Unis. Jusqu'à parfois tenir pour acquis des récits fort discutables.

Dans l'actualité : "Les États-Unis seront les grands gagnants de la guerre en Ukraine" soutient Thierry de Montbrial dans un entretien exclusif auprès de nos collègues de Les Echos. L'individu n'est pas le premier venu : il est le fondateur de la World Policy Conference, un des grands think tanks à l'échelle mondiale, ainsi que de l'Institut français des relations internationales (Ifri). Mais ce n'est pas pour autant qu'il ne faut pas prendre ses déclarations avec une certaine dose

Cet article premium est réservé aux abonnés
Devenez un abonné et obtenez un accès immédiat et illimité à tous les articles. Maintenant à partir de 1,99€/mois.

Oui, je veux avoir accès à tous les articles premium
Peut être annulé à tout moment
Déjà abonné ? Connectez-vous .
Plus d'articles Premium
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20