Les marchés:
Markten inladen...

JEUDI 02 AVR

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

En Chine, votre téléphone vous dénonce si vous avez des dettes

Logo Business AM
Économie

23/07/2019 | Arnaud Lefebvre | 4 min de lecture

Certaines compagnies de téléphone chinoises attribuent désormais des sonneries de téléphones spéciales aux personnes endettées. De cette manière, les personnes qui les appellent sont averties qu’elles sont sur le point de parler à un mauvais payeur et sont ainsi en mesure de lui rappeler qu’il doit honorer ses dettes.

La Chine dispose actuellement d’un large système de listes noires qui nomme et fait honte aux personnes condamnées par la justice à rembourser leur emprunt. Ces mauvais payeurs sont surnommés « laolai », terme qui signifie « débiteur sans intérêt ».

Contrôle social et honte

Cette mesure fait partie du vaste programme chinois de contrôle des citoyens. En Chine, le gouvernement a développé un nouveau système de crédit social qui évalue la fiabilité et détermine la place des citoyens dans la société. Cette campagne est destinée à encourager les citoyens à adopter un comportement souhaitable, à renforcer le contrôle social et, en général, à renforcer l’emprise des autorités sur la société.

Le pays met traditionnellement l’accent sur l’épargne et considère l’emprunt comme un tabou. Cette nouvelle mesure a été mise en place afin de faire honte aux laolai et de les encourager à payer leurs dettes.

Ainsi, dans certaines régions, si vous appelez une personne qui doit de l’argent, au lieu d’une sonnerie traditionnelle, vous accéderez à un message vocal préenregistré. Ce message vous informe que vous êtes en train d’appeler un mauvais payeur et vous demande de l’exhorter à rembourser ses dettes.

Précédent

Ce type de sonneries existe depuis au moins deux ans. En 2017, un tribunal du comté de Guanyun, dans l’est de la Chine, a développé en collaboration un opérateur de téléphonie local une sonnerie spécifique qui informe les appelants.

Le message accompagnant la sonnerie était le suivant : « l’abonné que vous appelez a été placé sur une liste noire par le tribunal du canton de Guanyun pour non-remboursement de ses dettes. Merci de l’inviter à remplir ses obligations légales. La Cour populaire du comté de Guanyun apprécie votre soutien. »

Selon le South China Morning Post, plusieurs régions ont mis en place ce type de système depuis mars.

Tous les numéros de téléphone enregistrés au nom du mauvais payeur sont liés à cette fonctionnalité. Seul le tribunal ou l’opérateur est en mesure de l’annuler lorsque le débiteur a remboursé tous ses emprunts, a expliqué l’employé d’un tribunal.

Liste noire

La Cour suprême Chine gère une base de données en ligne des mauvais payeurs, accessible au public. Cette liste noire contient les noms complets et les numéros d’identité des laolai du pays. En cliquant sur le nom de la personne, vous pouvez également voir son âge, sa ville natale et les détails de sa dette.

En 2018, 17,46 millions de personnes « discréditées » figurant dans cette base de données ont été interdites d’acheter des billets d’avion. 5,47 millions de personnes se sont vu refuser l’accès aux trains à grande vitesse.

En outre, plus de 3,59 millions d’entreprises chinoises ont été ajoutées à la liste noire officielle de solvabilité. Cette inscription empêche les entreprises de participer à une série d’activités telles que les appels d’offres sur des projets, l’accès aux marchés de la sécurité, la vente aux enchères de terres ou l’émission d’obligations.

La province de Hebei, dans le nord de la Chine, a également développé une application qui avertit les personnes si elles se trouvent près de l’adresse d’un mauvais payeur connu des tribunaux.


Pour aller plus loin...


Logo Business AM

Business AM | Stocks