Plus besoin d’avoir les mains sur le volant d’une Tesla « autonome » ? Elon Musk encore aux prises avec les autorités pour un tweet

Le PDG de Tesla, Elon Musk, s’est encore attiré les foudres de l’État américain. Sa proposition de désactiver un système qui rappelle aux conducteurs de garder les mains sur le volant, même si la voiture roule toute seule, est maintenant étudiée de plus près par l’autorité de la sécurité routière.

Pourquoi est-ce important ?

La conduite autonome n'est pas encore une réalité. Les systèmes existant aujourd'hui sont plutôt des assistances à la conduite. Ils peuvent être mépris pour des systèmes de véritable conduite autonome. Les conducteurs font alors moins attention à la route, ce qui peut provoquer des accidents. Une enquête est en cours concernant l'implication de véhicules Tesla dans des accidents.

Dans l’actu : La National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA, l’autorité compétente pour la sécurité routière aux États-Unis) demande des explications à Tesla, sur un tweet d’Elon Musk. C’est ce qu’elle confirme ce lundi, relayé par CNN Business.

L’essentiel : les mains sur le volant, oui ou non ?

  • Le tweet concerne le système de conduite autonome (qui est en réalité plutôt un système d’assistance de conduite) de Tesla, appelé Full Self Driving (FSD).
    • « Des utilisateurs avec plus de 10.000 miles parcourus avec FSD Beta devraient avoir l’option d’éteindre le rappel hargneux afin de garder ses mains sur le volant », se plaint un utilisateur sur Twitter. Et à Musk de répondre : « Je suis d’accord, une mise à jour viendra en janvier ».
  • Voilà qui intrigue l’autorité de la sécurité routière, qui est maintenant en contact avec Tesla pour en savoir plus sur cette potentielle mise à jour.

Le contexte : un gros dossier sur le bureau de la NHTSA.

  • L’enquête autour de ce tweet vient s’ajouter à un important dossier que la NHTSA tient déjà sur Tesla et son FSD. L’enquête concerne des accidents qui ont eu lieu lorsque le système était allumé. L’autorité tient d’ailleurs un registre avec tous les accidents, que les constructeurs sont obligés à lui signaler.
  • Il y a notamment eu des accidents avec des motos. La Tesla roulant toute seule n’a pas remarqué les motos et les a percutées par-derrière.
  • Ce qui est visé dans l’enquête sur ces accidents, entre autres : les rappels que la voiture fait au conducteur pour rester concentrée sur la route (des capteurs observent le comportement du conducteur). C’est que selon des études sur le comportement, les conducteurs sont en effet plus distraits lorsque la voiture roule « toute seule ».
  • Or, si les accidents ont lieu même avec ces rappels, il est difficile d’imaginer que la NHTSA laisse Musk simplement débrancher ce système.
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20