Ce n’est plus qu’une question de temps : « L’économie allemande se dirige vers la récession »

L’indice Ifo, qui sonde l’humeur des chefs d’entreprise allemands, est passé de 88,5 points en août à 84,3 points ce mois-ci. Klaus Wohlrabe, responsable des enquêtes de l’Ifo, prévient que l’Allemagne se dirige vers la récession.

Les chefs d’entreprise allemands ne sont pas particulièrement optimistes quant à la situation économique actuelle de leur pays. L’indice Ifo montre que la confiance des entreprises a pris un grand coup. Cet indice est tombé à 84,3 points, contre 88,5 points en août. Il s’agit d’une baisse plus importante que ce que les économistes avaient envisagé. Ils avaient prévu que l’indice s’affaiblirait à 87 points, rapporte Reuters.

Une inflation galopante

L’indice Ifo allemand est désormais à son point le plus bas depuis la crise financière. Il ne faut pas chercher l’explication bien loin : l’inflation galopante et son impact sur les coûts des entreprises et la demande des consommateurs. Selon Wohlrabe, l’économie allemande glisse vers la récession.

« Comme le reste de l’Europe, l’Allemagne doit faire face aux forces de récession depuis cet été. L’activité économique a connu un bref regain après la crise du coronavirus, mais les commandes se sont contractées ces derniers mois. En outre, les prix élevés de l’énergie et des matières premières pèsent sur la demande et exercent une pression sur les marges bénéficiaires », note Carsten Brzeski, économiste chez ING, dans une analyse. « Les entreprises ne peuvent plus répercuter la hausse des coûts sur les consommateurs aussi facilement que durant les premiers mois de l’année. »

Une tempête parfaite

Brzeski ajoute qu’une tempête parfaite s’annonce pour l’économie allemande. « La guerre en Ukraine a probablement marqué la fin du modèle économique très réussi de l’Allemagne : importer de l’énergie et des matières premières russes bon marché, tout en exportant des produits de haute qualité dans le monde entier et en profitant de la mondialisation », précise-t-il. « Le pays est désormais en pleine révolution, accélérant la transition écologique, restructurant les chaînes d’approvisionnement et se préparant à un monde moins globalisé. »

La Bundesbank est arrivée à une conclusion similaire dans son rapport mensuel de la semaine dernière. La banque centrale allemande avait alors déclaré que les signes indiquant que la première économie de l’Union européenne allait bientôt entrer en récession se multipliaient. « Nos économistes estiment que la probabilité d’une contraction du produit intérieur brut (PIB) au quatrième trimestre de 2022 et au premier trimestre de 2023 a augmenté de manière significative », précise-t-elle.

(CP)

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20