Des maisons flottantes respectueuses de l’environnement, l’avenir de l’habitation ?

L’ensemble des fondements de notre société est remis en question par le réchauffement climatique. Si nous voulons ralentir le processus et espérer laisser une Terre vivable pour les générations futures, nous devons en effet repenser notre manière de nous déplacer, ainsi que celle de nous loger. Pour Ocean Builders, une société panaméenne spécialisée dans les technologies marines innovantes, l’avenir des maisons ne ressemblerait en rien à ce que l’on connait aujourd’hui.

Nos futures habitations pourraient d’ailleurs ne pas se trouver sur la terre ferme, mais plutôt flotter sur l’eau. La société panaméenne a en effet imaginé des modules d’habitation flottants respectueux de l’environnement, les « premières maisons écoréparatrices au monde », comme elle les appelle.

Un même concept décliné en trois formules

Le concept défendu par Ocean Builders est décliné en trois versions, toutes imaginées par l’architecte néerlandais Koen Olthuis et son équipe de Waterstudio. Les trois modèles sont assez proches, mais divergent par l’environnement pour lequel ils ont été imaginés.

  • Le SeaPod est destiné à un milieu aquatique
  • Le GreenPod a été conçu pour être construit sur la terre ferme
  • L’EcoPod est une option plus écologique et économique

Des modules dont le prix varie entre 295.000 et 1,5 million de dollars sont actuellement en construction dans la marina de Linton Bay, sur la côte nord du Panama. Ils devraient être achevés fin septembre, afin de permettre aux acheteurs potentiels de les visiter avant de s’en offrir un.

Les offres ne devraient pas manquer, car comme l’a indiqué le directeur général d’Ocean Builders, Grant Romundt, à CNN Travel, ils sont nombreux à vouloir s’offrir un pod depuis des années. Mais jusqu’à présent, l’entreprise n’a accepté aucun dépôt, préférant laisser la possibilité aux personnes intéressées de visiter les modules avant de se décider.

Vivre au-dessus de l’eau

Si les différents modules ont tous leurs particularités, ceux qui sortent du lot sont certainement les SeaPod et EcoPod, en raison du fait qu’ils sont érigés au-dessus de l’eau. Ces derniers ont été conceptualisés pour répondre au manque d’espace dans les destinations balnéaires populaires. Il ne s’agit donc pas d’un projet purement écologique.

La structure surélevée du SeaPod offre 73 mètres carrés d’espace de vie. Divisée en trois niveaux et demi, l’habitation dispose d’une chambre principale, d’un salon, d’une cuisine et d’une salle de bain. Grâce à ses différentes fenêtres de part et d’autre de l’habitation, il est possible de profiter d’une vue à 360° sur l’océan.

Elle repose sur le principe d’un iceberg, avec un contenant d’une cinquantaine de mètres cubes rempli d’air immergé relié par un tube en acier qui lui permet de flotter à 2,2 mètres au-dessus des vagues avec une stabilité supérieure.

Mieux que de vivre sur un bateau

Avec ce concept, Ocean Builders souhaite proposer une alternative tout aussi luxueuse, voire plus, que la vie sur un bateau. « Normalement, lorsque vous vivez sur l’eau, c’est sur un bateau, qui a une situation de vie inacceptable pour la plupart des gens », a déclaré Romundt à CNN Travel. « Nous avons donc conçu une maison qui flotte sur l’eau qui vous donne une expérience de vie sur terre, mais encore plus. »

Les modules disposeront de technologies de pointe qui pourront être utilisées facilement par les habitants grâce à leur « bague intelligente » qui leur permettra de déverrouiller les portes, mais aussi d’écouter de la musique d’un simple geste de la main.

« J’aime penser que, au lieu d’avoir un téléphone comme assistant numérique, votre maison devient en fait votre assistant, et vous pouvez l’utiliser pour optimiser votre vie », s’est enthousiasmé le directeur général de la société.

Ce dernier, lui-même adepte des maisons flottantes, est certain que les visiteurs seront convaincus par l’expérience proposée par les SeaPod.

D’ailleurs, pour ce qui est de l’aspect pratico-pratique, comme l’achat de produits d’épicerie, Romundt assure que les drones de livraison rempliront parfaitement le rôle d’apporter de la nourriture, des médicaments et autres articles de tous les jours jusqu’aux modules. Une solution technologique à la hauteur de ce qu’ils devraient proposer.  

Vivre en harmonie avec l’environnement

Ocean Builders assure avoir mis l’accent sur la durabilité de ses constructeurs. Les nacelles ont été conçues « pour bénéficier à l’environnement » et fournir « un habitat naturel pour que la vie océanique puisse se développer et prospérer », promet-elle.

« Nous essayons de construire et de concevoir une maison qui est bonne pour l’environnement et qui ne nuit pas à l’environnement », explique Romundt. « Et nous essayons toujours d’innover et de trouver des moyens de le faire encore mieux. Nous ne sommes pas parfaits en ce moment, mais nous essayons de nous améliorer de plus en plus. »

Contrairement aux maisons sur terre, établir un SeaPod ou un EcoPod sur l’eau n’implique pas de débroussailler le terrain, ce qui est, par définition, plus respectueux pour l’environnement. Plus encore, ces maisons flottantes créent de l’ombre dans l’eau, ce qui favorise la vie marine, assure la société panaméenne.

Le concept des maisons flottantes a le vent en poupe. Ocean Builders est en effet loin d’être la seule société à vouloir proposer de telles habitations. Le mégacomplexe de 5 milliards de dollars The Heart of Europe, un projet sur l’archipel artificiel The World, au large de Dubaï, comptera 131 villas flottantes.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20