Des chercheurs (KUL) découvrent pour la 4e fois une faille dans les processeurs Intel

Intel

Des chercheurs de la KU Leuven ont détecté une nouvelle faille dans la méthode de sécurité utilisée par le géant américain de la technologie Intel pour ses processeurs. Ils ont fait cette découverte il y a près d’un an et l’ont révélée ce mardi.

Ces dernières années, les chercheurs de KU Leuven ont déjà détecté trois failles différentes dans les processeurs Intel. Cette quatrième découverte concerne le Software Guard eXtensions (SGX) d’Intel, qui protège les processeurs contre les virus exploitant des erreurs dans le système.

Intel avait déjà effectué des mises à jour à la suite des attaques informatiques des scientifiques de la KU Leuven. « Mais elles n’étaient pas suffisantes pour résister à notre nouvelle attaque », explique Jo Van Bulck de l’université de Louvain. Cette faille pourrait permettre aux pirates informatiques d’accéder à des informations sensibles telles que des mots de passe, des empreintes digitales ou des données médicales.

AMD aussi touché

Les chercheurs avaient fait cette découverte le 4 avril dernier mais avaient décidé, en concertation avec Intel, de la garder secrète pendant près d’un an afin de permettre à l’entreprise de résoudre le problème.

Le grand concurrent de Intel, AMD, fait lui aussi face à de nombreuses failles.

Dans les parts de marchés des CPU, AMD domine largement les débats autour des 18% pour les ordinateurs de bureaux et de 15% pour les portables en 2019. Intel est par contre bien plus présent dans les GPU (puce graphique), autour des 70% contre 15% pour AMD et autant pour Nvidia, toujours en 2019.

Lire aussi :