Déclarée en faillite, Hertz verse plus de 16 millions de dollars de prime à ses dirigeants

EPA

Le loueur de voitures Hertz a déclaré mardi avoir versé environ 16,2 millions de dollars de primes de fidélité à ses principaux dirigeants, quelques jours après s’être déclaré en faillite en Amérique du Nord.

La société de location de voitures Hertz subit l’impact de la pandémie de plein fouet. Vendredi dernier, elle annonçait finalement s’être placée sous le régime américain des faillites, procédure qui concerne pour l’instant uniquement ses opérations aux Etats-Unis et au Canada.

‘L’impact du Covid-19 sur la demande de voyages a été soudain et dramatique, entraînant une baisse brutale des revenus de la société et des réservations futures’, expliquait le groupe dans un communiqué.

Pourtant, ce mardi, Hertz a indiqué avoir tout de même versé 16,2 millions de dollars de primes de fidélité à toute une série de ses cadres. Elle a ainsi octroyé 700.000 dollars au président et CEO Paul Stone, et 600.000 dollars au vice-président exécutif et directeur financier Jamere Jackson, a annoncé Hertz dans une déclaration aux autorités de régulation américaines.

Les employés qui recevront la prime de fidélité perdront eux le droit de participer au plan de primes annuelles de l’entreprise pour 2020, indique Reuters.

La semaine dernière, le conseil d’administration de la société (dont le principal actionnaire est l’investisseur milliardaire Carl Icahn) s’est placé sous la protection de la loi américaine sur les faillites. Lors du premier trimestre, l’entreprise a accusé une perte nette de 356 millions de dollars, ou -2,50 dollars par action, contre une perte nette de 147 millions de dollars, ou -1,54 dollar par action, un an plus tôt.

Lire aussi: