Il n’y aura jamais eu autant de codes dans la déclaration d’impôt que cette année

La déclaration d’impôt de cette année compte au total 843 codes, un nombre record, rapporte De Tijd.

Pourquoi est-ce important ?

Chaque année, nous devons remplir notre déclaration d'impôt. Le nombre de codes auxquels nous sommes confrontés varie à chaque fois.

Dans l’actu : au total, la déclaration d’impôt de cette année contient 843 codes, contre 839 l’an dernier. Le SPF Finances partagera les détails de ces changements le mois prochain, mais De Tijd a déjà levé le voile sur un certain nombre de nouveautés.

Neutralité de genre : le mois dernier, il avait déjà été annoncé que le fisc ne ferait plus de distinction entre les hommes et les femmes dans la déclaration de revenus. Les deux colonnes dans lesquelles les couples mariés doivent saisir leurs informations fiscales seront ainsi adaptées. Le partenaire le plus âgé est maintenant à gauche et le partenaire le plus jeune à droite.

Séparation de fait : les contribuables mariés ou cohabitants légaux qui sont séparés de fait doivent le déclarer dans la déclaration de revenus. Ce n’est pas nouveau. Ce qui est l’est, par contre, c’est l’obligation de cocher « marié ou cohabitant légalement » dans la déclaration d’impôt.

Section pour les retraités du secteur de la santé : au deuxième trimestre de l’année dernière, les retraités ont bénéficié d’une incitation fiscale pour travailler dans le secteur de la santé. Leur rémunération à partir de 2022 sera imposée au taux avantageux de 33%. Ils doivent l’indiquer dans la rubrique 12 de la case IV.

Réduction d’impôt pour les bornes de recharge électrique : toute personne ayant installé l’an dernier une borne de recharge pour voiture électrique a droit à une réduction d’impôt. Vous pouvez saisir jusqu’à 1.750 euros maximum via la déclaration, contre 1.500 auparavant.

  • Ceux qui ont fait cet investissement l’année dernière peuvent compter sur une réduction d’impôt de 45%. Ce taux tombera à 30% en 2023 et à 15% en 2024.
  • La réduction effective pour 2022 est donc au maximum de 787,50 euros.

Perspectives d’avenir : Vincent Van Peteghem (CD&V), ministre des Finances, a récemment dévoilé ses projets de réforme fiscale. Les changements prévus pourraient avoir un impact sur la déclaration de revenus. Par exemple, l’avantage fiscal pour l’épargne à long terme risque de disparaître et le ministre veut mettre fin au plafonnement de l’épargne-pension.

(OD)