Les marchés:
Markten inladen...

JEUDI 06 AOûT

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

Cybercriminalité : ‘L’une des dix cibles prioritaires mondiales’ arrêtée

Logo Business AM
Tech

14/07/2020 | Kathy De Schrijver | 3 min de lecture

Image d'illustration - Unsplash.

L’homme de 40 ans a été arrêté la semaine dernière en Gironde. Il est accusé d’avoir administré des sites sur le darkweb donnant accès à des millions de personnes à des photos et vidéos pédopornographiques. La police lui reproche également des viols incestueux sur mineur.

Cela faisait 6 ans que les activités de ce criminel avaient été repérées. Grâce à de bonnes connaissances en informatique, il parvenait à gérer plusieurs plateformes de pédopornographie sur le darkweb, la face cachée d’internet. ‘C’était quelqu’un d’extrêmement prudent. Il a un rôle beaucoup plus important que le simple pédophile qui consulte ou télécharge des fichiers pédopornographiques’, a expliqué Éric Berot, chef de l’office central pour la répression des violences aux personnes, au journaliste de BFMTV.

La collaboration entre la police judiciaire française, l’office central pour la Répression des Violences aux Personnes et Europol ont permis de retrouver cet homme, qualifié de ‘lambda’, jusque-là inconnu de la justice. Une source proche du dossier précise son portrait à l’AFP: ‘Marié, père de famille, intégré avec une profession’. Son arrestation a eu lieu le 7 juillet dernier, en Gironde. Son matériel informatique a été saisi à son domicile.

La temps qu’il aura fallu pour arrêter celui qui est qualifié comme ‘l’une des dix cibles prioritaires mondiales’ pose toutefois question. Les premiers éléments de l’enquête datent de 2014.

Accusation

Après sa garde à vue, il a été mis en examen le 9 juillet pour les chefs d’accusation suivants :

  • Diffusion en bande organisée ;
  • Détention et enregistrement d’image pédopornographiques ;
  • Viols incestueux sur un mineur ;
  • Agression sexuelle incestueuse sur un mineur de 15 ans.

L’homme aurait déjà reconnu les faits qui lui sont reprochés. Il se trouve maintenant en détention provisoire.

Lire aussi: La crise sanitaire, une aubaine sans limite pour les hackers

Source: BFM TV


Pour aller plus loin...


Logo Business AM

Business AM | Stocks