« Le plafonnement du prix du gaz en Europe ne fera pas de différence » : le plafond européen sous le feu des critiques

Selon plusieurs experts, le plafond des prix du gaz, décidé lundi par l’UE, n’est pas une solution face à la crise. Les seuils ne risqueraient pas d’être atteints, et dans le cas où ils le seraient, c’est l’approvisionnement qui pourrait être en danger. Les négociants vont le contourner, entend-on également.

Pourquoi est-ce important ?

Depuis plus d'un an, mais encore plus depuis l'invasion de l'Ukraine par la Russie, l'Europe est aux prises avec une crise énergétique. L'offre de gaz est réduite. Avec un plafond sur les prix du gaz, l'Europe veut empêcher que les prix puissent s'envoler de manière spectaculaire, comme c'était le cas à la fin de l'été. L'année 2023 est encore une grande inconnue - ce plafond fera-t-il effet ?

Dans l'actu : Les 27 ministres de l'Energie se sont mis d'accord sur un plafond sur le prix du gaz ce lundi.

  • Montant retenu : 180 euros le MWh. Le mécanisme s'active si et seulement si le prix est à ce niveau (sur le marché de gros européen, TTF) pendant trois jours à la suite, et qu'il dépasse, pendant ces mêmes trois jours, le prix du marché mondial du GNL de 35 euros.

Le détail : Ce plafond aurait été atteint pendant plus de 40 jours en 2022.

  • Selon les calculs de S
Cet article premium est réservé aux abonnés
Devenez un abonné et obtenez un accès immédiat et illimité à tous les articles. Maintenant à partir de 1,99€/mois.

Oui, je veux avoir accès à tous les articles premium
Peut être annulé à tout moment
Déjà abonné ? Connectez-vous .
Plus d'articles Premium
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20