« Après la forte hausse des coûts salariaux, les employeurs verront la lumière au bout du tunnel »

Une enquête du prestataire de services RH Securex montre qu’une heure de travail prestée a coûté en moyenne 7,9% de plus aux employeurs belges l’année dernière qu’en 2021. En outre, pour de nombreuses entreprises, il faudra y ajouter l’indexation des salaires de cette année. Dans une interview accordée à Business AM Radio, Els Vanderhaeghen, l’experte juridique de Securex, note qu’il y a cependant de la lumière au bout du tunnel.

Dans l’actu : une heure de travail prestée a coûté en moyenne 38,5 euros dans notre pays l’année dernière. C’est 7,9% de plus qu’en 2021, où cela coûtait 35,7 euros. Depuis 2020, le coût salarial par heure prestée a augmenté de 10,7%.

  • « Le coût salarial par heure travaillée a été calculé en divisant le coût salarial annuel total par le nombre total d’heures travaillées par les employés au cours de cette année », précise Els Vanderhaeghen.
  • Elle ajoute que l’augmentation du coût salarial moyen (par heure) ne signifie pas automatiquement qu’il y a eu plus de travail. « Nous constatons que l’année dernière, il y avait encore du chômage temporaire et plus d’absentéisme de courte durée », note-t-elle.

Forte augmentation de l’inflation en 2022

Inflation élevée : les prix à la consommation ont fortement augmenté l’année dernière. Les entreprises opérant dans des secteurs où les salaires sont indexés une fois par an verront les coûts salariaux augmenter de 11% supplémentaires cette année.

  • « Donc ces ajustements salariaux incluent toujours la forte inflation de 2022″, commente l’experte juridique. « L’inflation a depuis baissé, de sorte que l’indexation pour ces entreprises sera moins forte en 2024. De plus, l’indice pivot serait moins dépassé. Il y a donc de la lumière au bout du tunnel pour les employeurs. »
  • Les dernières prévisions du Bureau fédéral du Plan montrent que l’indice pivot ne sera dépassé qu’une seule fois cette année. L’institution belge table sur une inflation annuelle de 5,3% en 2023, loin des 9,59% de 2022.

(OD)

Plus
Array
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20