La Corée du Nord a-t-elle liquidé les négociateurs des réunions avec Trump ?

Selon les informations parues ce mercredi dans le quotidien japonais Yomiuri, Ri Yong-ho, l’ex-ministre des Affaires étrangères de la Corée du Nord, et plusieurs diplomates nord-coréens auraient été exécutés entre juillet et décembre 2022.

Pourquoi est-ce important ?

Ri Yong-ho est l'ancien ministre nord-coréen des Affaires étrangères. Il est surtout connu chez nous pour son rôle dans les négociations entre Kim Jong-un et l’ancien président des États-Unis, Donald Trump, entre 2017 et 2019.

L’actualité : Les autorités sud-coréennes ont, elles aussi, validé l’information du quotidien japonais.

  • Selon Yomiuri, l’ancien ministre des Affaires étrangères ainsi que « quatre à cinq fonctionnaires du ministère des Affaires étrangères du pays » ont « été exécutés en succession rapide ». En cause, leur lien avec l’ambassade de Corée du Nord à Londres.
  • Les autorités nord-coréennes seraient en train de renforcer la surveillance des diplomates expatriés afin d’éviter qu’ils ne deviennent déséquilibrés et abandonnent leur poste et par conséquent, dans les yeux de Kim Jong-un, la patrie.
    • L’ambassade avait déjà attiré l’attention de la communauté internationale lorsque le vice-ambassadeur Tae Yong Ho a fait défection pour partir vers la Corée du Sud en 2016.
  • Les experts ont immédiatement rappelé que cette information concernant Ri allait être compliquée à confirmer. En effet, la Corée du Nord vit en autarcie et ne communique pas ou très peu. Il est compliqué d’aller vérifier ces accusations. Il est déjà arrivé que certains ministres ou proches de Kim Jong-un soient annoncés morts et réapparaissent en pleine santé, toujours au côté du dictateur.

Contexte : Ri a été ambassadeur au Royaume-Uni et représentant principal lors des pourparlers sur la question nucléaire nord-coréenne.

  • Ri a commencé sa carrière en tant que représentant de Kim Jong-un, il y a une dizaine d’années. Il a participé à de nombreuses séances de négociations entre la Corée du Nord et d’autres pays sur le désarmement de l’arsenal nucléaire nord-coréen.
  • Il était aussi un des acteurs principaux de la tentative de réconciliation entre les États-Unis et la Corée du Nord entre 2017 et 2019. Il avait notamment coordonné les sommets, de Singapour et Hanoï en 2018 et 2019.
  • Il a ensuite été renvoyé à cause des échecs qu’ont été ces sommets qui avaient pour sujet, encore une fois, l’arsenal nucléaire nord-coréen.
  • Après avoir représenté le dictateur de la Corée du Nord pendant près de 10 ans, il a été remplacé en 2020 par Ri Son-gwon. Ri Yong-ho n’est depuis plus jamais apparu dans aucun autre organigramme du pouvoir nord-coréen.
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20