Comment la menace de guerre plombe la Bourse russe

La situation devient de plus en plus tendue en Ukraine, où l’Occident accuse la Russie de vouloir envahir le pays, et la Russie accuse l’Occident de vouloir établir une présence militaire en Ukraine, qui veut rejoindre l’OTAN. Depuis le début de l’année, la bourse russe est sévèrement dans le rouge.

En cas d’invasion de l’Ukraine par la Russie, l’Occident émettrait, au moins, des sanctions économiques à l’encontre de la Russie, et ces sanctions font très peur à la bourse moscovite. Son principal indice, le Moex Index, a perdu près de 16% depuis le Premier de l’an. Ce lundi, il a perdu 6,9% ; le même jour, les États-Unis ont commencé à évacuer les familles du personnel de leur ambassade en Ukraine.

Dans ces tensions, le cours du rouble est également touché. Ce lundi, un dollar vaut 79 roubles, et un euro 89 roubles. La monnaie a ainsi perdu 5% vis-à-vis des deux autres devises depuis le début de l’année. Elle pourrait même perdre 20% par rapport au dollar, indiquent des experts de Renaissance Capital à BFM, si le pays se décidait à envahir l’Ukraine.

La baisse du cours de la monnaie et de l’indice boursier interviennent, en plus, dans un contexte de prix du pétrole élevé (85 dollars le baril). Comme la Russie détient du pétrole, sa bourse et sa monnaie se portent habituellement bien lorsque les prix se l’or noir sont élevés.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20