Comment la Chine va améliorer la prévention des catastrophes naturelles depuis l’espace

Une entreprise chinoise prévoit d’envoyer 36 satellites en orbite basse d’ici la mi-2023, afin d’améliorer la prévention des catastrophes naturelles.

Les projets spatiaux de la Chine n’ont jamais été aussi nombreux. Et si l’Empire du Milieu cherche à renforcer sa présence dans l’espace avec des projets colossaux dans une sorte de démonstration de force vis-à-vis des autres nations, il voit également dans l’espace un moyen d’améliorer la vie sur Terre. En plus de son projet de panneaux solaires en orbite terrestre pour alimenter le pays, la Chine prévoit désormais d’améliorer les prévisions des catastrophes naturelles depuis l’espace, grâce à des satellites.

Un projet placé entre les mains de l’entreprise Tianjin Satcom Geohe Technologies Co. qui repose sur la construction d’une constellation de 36 satellites en orbite basse. Cette infrastructure aura pour objectif de collecter des informations météorologiques pour prévenir d’éventuelles catastrophes naturelles. Les scientifiques se serviront des grandes quantités de clichés capturés en haute résolution par les satellites pour détecter les déformations géologiques de l’ordre du millimètre, indique le ChinaDaily. Ils seront ainsi en mesure de prédire plus précisément les futurs évènements climatiques extrêmes.

Pour cela, il leur faudra coupler les données collectées par les satellites à des études géologiques sur le terrain, mais également à des données issues de capteurs au sol. De cette manière, les chercheurs chinois seront mieux armés pour prévenir les catastrophes naturelles et pourront avertir les services d’urgence et la population qui pourra se mettre à l’abri.

Un complément aux autres initiatives du même type

À mesure que les évènements naturels dramatiques se sont multipliés au fil des ans, en raison du réchauffement climatique, plusieurs pays se sont associés pour mettre au point des outils qui permettront une meilleure réactivité en cas de tels désastres naturels. Les agences spatiales européennes, françaises et canadiennes ont ainsi signé la Charte internationale Espace et catastrophes majeures pour appuyer les efforts humanitaires en cas de désastres climatiques établis. Avec une surveille 24 heures sur 24, aucune catastrophe ne passe inaperçue et les secours peuvent plus rapidement être déployés.

Le projet chinois viendra compléter leurs données puisque dans le cas de la Chine, le projet est avant tout de pouvoir prévenir les catastrophes et non de réagir lorsqu’elles se sont déjà produites. On notera tout de même que l’Agence spatiale européenne utilise déjà des satellites pour prévenir l’apparition d’évènements climatiques extrêmes tels que des cyclones, des tremblements de terre, des incendies, des inondations, des volcans et même des marées noires grâce à l’imagerie satellite.

Le lancement des premiers satellites est prévu pour juin 2022. La construction et la mise en marche de la constellation devraient se clôturer d’ici la fin mai 2023.

Pour aller plus loin:

Plus
Lire plus...
Marchés
BEL20