Comment être heureux et épanoui au travail?

La boulot occupe une place fondamentale dans la vie, mieux vaut donc être épanoui et heureux sur votre lieu de travail. Voici quelques astuces.

1. Apprendre à aimer son travail

Il y a de multiples facteurs qui empêchent les travailleurs d’aimer leur travail. Premièrement, parfois ils n’y voient aucun sens et ne trouvent aucune motivation à exécuter les taches que leur patron leur demande. Et en voyant les choses de cette manière, les journées peuvent en effet paraître bien ternes et ennuyeuses. Deuxièmement, le stress et la pression peuvent venir les paralyser complètement et rendre le travail extrêmement pénible. Troisièmement, la quête de la perfection chez certains employés peut les mener à être toujours insatisfaits. Mais vous devez apprendre à aimer votre travail et vous atteler à le rendre motivant. Ne voyez pas votre boulot comme une routine, apprenez à vous challenger et gardez un objectif précis en tête. Par exemple, donnez-vous six mois ou un an pour obtenir une promotion (lisez aussi nos conseils pour demander une promotion à votre patron et les choses à faire pour obtenir une promotion). Cela vous poussera à essayer d’exécuter chaque jour vos différentes missions au mieux et à vous dépasser. N’hésitez pas non plus à faire des formations en rapport avec travail (que ce soit durant votre temps de boulot ou en dehors). Elles enrichiront votre savoir et vous permettront peut-être d’obtenir un autre poste et de monter dans la hiérarchie.

2. Relâcher la pression

Pour vous épanouir pleinement, il n’y a pas de secret: il faut apprendre à relâcher la pression (vous trouverez ici nos huit astuces pour gérer le stress au travail). Alors il est vrai que certains employeurs peuvent mettre beaucoup de pression sur le dos de leurs travailleurs. Il faut souvent aller toujours plus vite et être de plus en plus productif, tout en assurant un boulot d’une qualité irréprochable. Cette situation de stress intense peut souvent mener à un burn-out (d’ailleurs travailler trop peut nuire à votre carrière). Vous devez canaliser votre stress et l’utiliser de manière positive. Car outre le stress paralysant, il y celui qui vous motive et vous donne des ailes. Lorsque le stress est bien géré, il va devenir un véritable moteur pour vous dépasser: vous devez voir les choses comme un défi et non comme un vecteur d’angoisse et apprendre à transformer votre stress négatif en stress positif en agissant sur votre intelligence émotionnelle.  

© iStock

3. Cultiver la bonne humeur

Toutépanouissement professionnel commence par une bonne ambiance sur votre lieu detravail. Les atmosphères pesantes et négatives sont très peu propices au bontravail. Malheureusement, trop de managers créent une mauvaise ambiance au seinde leur société en écrasant leurs employés de travail ou en ne souciant toutsimplement pas de leur bonheur. Pourtant c’est un enjeu majeur et une préoccupationfondamentale à l’heure actuelle. De nombreuses études pointent désormais lelien entre le plaisir au travail et la performance. Un employé qui se sent bien sera moins malade, moins absentou encore beaucoup plus loyal. Si lemanagement fait beaucoup pour créer une synergie positive, vous avez égalementun rôle à jouer. Essayez d’être de bonne humeur quand vous arrivez au bureaupar exemple. La mauvaise humeur n’amène rien de bon et est très contagieuse.Soyez positif et ne démotivez pas tous vos collègues en arrivant dès le matin.Vous pouvez aussi proposer des activités en dehors du travail qui resserrerontles liens dans l’équipe et créeront une bonne ambiance.

4. Être positif

Pour être heureux dans votre travail vous devez accepterl’idée que tout n’est pas toujours tout rose. Chaque entreprise rencontre desproblèmes à un moment ou à un autre. Chaque société à des périodes extrêmementchargées et d’autres qui sont plus calmes. Mais vous ne devez pas voir tout demanière négative et pouvoir affronter les mauvaises passes avec optimisme (lisez aussi les trois lois du karma positif). Etsi vous trouvez que votre travail n’est pas idyllique, faites le point sur cequi est important pour vous : est-ce l’ambiance et les collègues? Lesalaire? Le travail en lui-même? Une fois que vous aurez déterminé quel est le facteur le plus important à vos yeux et qu’il est présent ou non au seinde l’entreprise, vous aurez quelque chose auquel vous raccrocher quand lasituation est un peu plus difficile.

5. Prendre le temps d’entretenir des bonnes relations avec ses collègues

Comme nous avons parlé dans un des points précédents, unebonne ambiance est le facteur clef dans un environnement professionnel. Prendrele temps d’entretenir des bonnes relations avec ses collègues est doncfondamental. Cela commence par arriver le matin et demander comment se portevos voisins de bureau. Mais attention, nous ne parlons pas du « çava ? » habituel, qui est plus une forme de politesse qu’une réellequestion. Intéressez-vous à la vie de vos collègues. Vous pouvez égalementorganiser des activités en dehors du temps de travail. Car si vous vous limitezaux relations que vous avez avec eux durant votre boulot, vous n’arriverezjamais à tisser de réels liens. N’hésitez pas à aller boire un verre lorsquevotre journée est terminée ou à aller manger un petit bout tous ensemble. Lesliens de l’équipe seront renforcés et l’ambiance au boulot ne s’en portera quemieux. 

© iStock

6. Éviter de se comparer aux autres

C’est une chose à bannir absolument: se comparer à ses collègues. Que ce soit au niveau du travail ou du salaire (s’ils vous l’ont divulgué, d’ailleurs voici que faire si vous apprenez que vous êtes moins payé que vos collègues). Chacun poursuit des objectifs professionnels différents dans une société. Et chaque employé organise donc ses journées et son travail d’une certaine façon en fonction de ce qu’il compte atteindre. Certains travaillent pour gagner de l’expérience, d’autre pour monter dans la hiérarchie, d’autres encore veulent juste sécuriser leur emploi et ne pas prendre trop de risques. Vous ne devez jamais comparer la manière dont vos collègues font leur job et la manière dont vous le faites. Tout comme, si vous n’êtes pas leur supérieur et s’ils ne vous le demandent pas, ce n’est pas votre rôle de contrôler la qualité de ce qu’ils font. Cela ne vous amènera que des problèmes : soit vous trouverez votre collègue meilleur et vous serez frustré et moins confiant en vous, soit vous aurez des choses à redire sur ses dossiers et ferez des remarques déplacées. Dans tous les cas, vous ternirez votre relation et cela mettra une mauvaise ambiance au sein de la société. Il en est de même pour le salaire. Mieux vaut vous concentrer sur votre objectif principal, vos attentes et vos souhaits d’évolution.

7. Avoir un rythme de travail sain

L’épanouissement dans votre travail passeinévitablement par l’équilibre entre vie privée et professionnelle. Si voustravaillez trop et que vous n’avez pas de temps pour votre famille et vos amis,vous allez vous couper d’eux progressivement et vous renfermer sur vous-mêmes.Et sur le long terme, cela affectera de toutes façon la qualité de votretravail et vous mènera à un burn-out. C’est pour cette raison, que vous devezabsolument trouver votre équilibre. Les temps de loisir sont extrêmementimportants. Ils permettent de relâcher la pression mais également de stimulervotre esprit et votre créativité. Quelqu’un qui est éreinté par le travailarrivera rarement à sortir de bonnes idées et à être productif. Vous devezégalement avoir une bonne hygiène de vie: dormir assez mais également faireune activité physique. Si vous vous sentez bien dans votre corps et que vousarrivez le matin plein d’énergie, votre journée n’en sera que meilleure.

8. Chercher la nouveauté

Quand on exerce un travail depuis un certains temps, uneroutine peut s’installer (et même ce qu’on appelle le bore-out). Vous répétez toujours les mêmes taches, dans le mêmebureau, avec les mêmes collègues. Vous pouvez alors ressentir une certainemonotonie. Vous devez vous lancer de nouveaux défis. Alors cela ne veut pasnécessairement dire quitter votre société bien sûr mais vous devez trouver denouveaux challenges au sein de celle-ci. N’hésitez pas à aller voir votre chefou le responsable des ressources humaines afin de lui faire part de votre désird’évolution. Ce ne sera pas perçu négativement, ils seront contents que vousayez envie de vous dépasser et que vous ne vous cantonniez pas aux taches quevous maîtrisez. Si un changement de fonction ou de nouvelles taches ne sont paspossible, regardez ailleurs. Changez la manière dont vous venez au travail, quece soit le transport ou la route empruntée, adoptez de nouvelles habitudes,essayez de voir les choses sous un angle différent… bref ne cédez pas à lamonotonie.