Ces chercheurs viennent-ils de résoudre le grave problème de la pénurie de sable?

Un groupe de chercheurs de l’Imperial College de Londresaffirme qu’il vient de concevoir un substitut valable au béton. Aussi solideque ce dernier, il est aussi recyclable, moins polluant, et surtout, lematériau de base requis pour le fabriquer abonde.

Entre 1900 et 2010, l’utilisation de ressources naturelles pourla construction a étémultipliée par 23. En conséquence le sable et les graviers, qui comptent parmices ressources, font actuellement l’objet d’une pénurie. Actuellement, nousprélevons plus de sable des rivières que les rivières ne peuvent en produire. « Le sable est la ressource la plus consommée sur terre, après l’eau douce », aindiqué atelier N, une agence de design hollandaise, àDezeen.

Une catastrophe écologique en cours

Le meilleur sable pour la construction est celui quiprovient des rivières. En effet, le sable de rivière est anguleux, et pourcette raison, il est particulièrement approprié pour la production de béton etde ciment.

La pénurie de sable peut avoir des conséquencespotentiellement désastreuses pour le monde. Outre le bâtiment, la construction,et les travaux publics, elle pourrait affecter un grand nombre d’autressecteurs, y compris la verrerie, ou la fabrication de microprocesseurs, parexemple. De plus, le sable est actuellement prélevé à un rythme plus rapide quecelui de son renouvellement, ce qui signifie qu’il est en train dedisparaître sur les côtes, les lits des rivières, et les berges. À terme,les conséquences pour l’environnement pourraient être catastrophiques.

De plus, l’exploitation du sable est une industrie lucrative,ce qui favorise les trafics et les extractions illégales de sable, qui sont unvéritable fléau dans certains pays, comme l’Inde.

Finite

Mais Carolyn Tam, Matteo Maccario, Hamza Oza and SakiMaruyami, des chercheursde l’Imperial College de Londres, ont inventé un nouveau matériau, qu’ils ont appelé Finite. Finite est aussifort que le béton, et pourrait donc se substituer à lui. Il présente l’avantagenon négligeable d’être biodégradable, contrairement au béton qui est trèsdifficilement recyclable, et finit souvent dans les décharges.

Ironiquement, c’est le sable qui pourrait résoudre la pénurie de sable

Finite est fabriqué à base de… sable. Mais contrairement aubéton, il ne s’agit pas du sable de rivière, mais du sable du désert, jusqu’alorsimpropre à la construction. Les réserves de cette ressource sont donc énormes.Les ingrédients qui permettent d’agglomérer ce sable sont un secret, mais leschercheurs ont indiqué que l’empreinte carbone de son principal liant étaitmoitié moindre que celui du béton, qui est responsable de 5 % des émissions deCO2 de la planète.